C.H.A.R.L.Ex, de Danielle Martinigol.

test
C.H.A.R.L.Ex

Auteur : Danielle Martinigol
Edition : Syros (Soon)
Nombre de pages : 265
Prix : 15.90€
Date de sortie : Mai 2013
Genre : Jeunesse, Science-Fiction
Ma note★★★★ (plutôt 3,5/5)

test3 résumé

C.H.A.R.L.Ex est une jeune Cyber Humaine Améliorée entraînée pour intervenir sur des planètes en conflit avec la Confédération des Mondes Humains. Mais alors qu’elle est envoyée sur Terhyd, une planète rebelle où pousse une herbe rouge dévastatrice, elle subit juste avant l’atterrissage l’attaque d’un satellite-tueur qui la prive d’une partie de sa mémoire. Assistée de deux nanêtres – des nuages de nanomachines ayant pris la forme d’un petit garçon et d’un chien -, Charlex va de surprise en surprise sur cette planète inconnue en grand danger écologique. Quelle est sa vraie mission ?

test2 avis

Je ne suis pas une adepte du genre science-fiction, n’ayant pas d’attrait particulier pour tout ce qui touche à la technologie avancée, les autres mondes etc. Pourtant, lorsque j’ai lu le résumé de ce livre, je n’ai pas pu m’empêcher de l’ajouter à ma wishlist. Et, lorsqu’il a été sélectionné pour le prix de lecture Tout en Hauteur de ma région, et que le CDI de mon lycée l’a reçu en triple exemplaire, je n’ai pas résisté à l’emprunter, et j’ai illico entamé ma lecture… Et je ne l’ai plus lâchée !

On découvre Charlex -prénom attribué de par l’acronyme qui signifie Cyber Humaine Améliorer pour Résister dans les Lieux Extraterrestres– une jeune fille de 15 ans presque 16, qui, dés la première phrase du livre, se fait tuer. Elle se réveille ensuite, amnésique. On entre directement dans le vif du sujet, on entre aussitôt dans le livre, et on le dévore sans pouvoir s’interrompre. J’avoue avoir eu un peu de mal à suivre avec les noms de gouvernements et autres donnés (CSM, Genarmy etc) et les personnages (alliés, ennemis ? Pourquoi ce retournement ?). Je m’y suis vite perdue, mais je pense être certainement passée à côté, n’étant en plus pas une habituée du genre ça ne m’a pas aidée ! Ça ne m’a toutefois pas énormément dérangée dans ma lecture, grâce aux personnages.

Et quels personnages ! Charlex, cet être modifié qui ne sait pas tout à fait ce, ni qui elle est : humaine ? robot ? La barrière entre les deux est faible, et c’est ce qui crée la complexité de son caractère : elle agit, pense, doute, renonce, comme une être humaine, alors que les souvenirs qui lui reviennent peu à peu sont des ordres tellement ancrés en elle qu’ils l’ont programmée telle une machine à tuer. Elle ne sait sur quel pied danser, et on prend plaisir à la voir évoluer tout au long du récit.

Il y a Colas et Auxy, autrement dit Collaborateur et Auxiliaire, qui sont des nanêtres, aka des robots qui se doivent d’accompagner Charlex au long de son aventure, et qui ont respectivement une forme de petit garçon et de chien. Je les imaginais tellement mignons ! Même s’ils ont fini par m’agacer au bout d’un moment, et j’étais contente qu’elle les désactive. Mais encore plus qu’elle les réactive, parce que mine de rien, ils nous manquent quand ils ne sont plus là, même si ce n’est que sur une courte durée.

Un autre personnage qui m’a marquée est Fariziane. Elle est secondaire, mais quelque chose en elle m’a rappelée Trash, de La ballade de Trash, un livre qui m’a bouleversée. Parce que Fariziane est à la tête d’une sorte de gang, on la respecte, elle est combative, elle a un fort caractère, mais aussi de l’honneur. Elle a au moins la chance de ne pas subir une fin tragique…

J’aurais voulu Sesto plus travaillé par contre, je le trouve un peu… vide. J’aime bien son côté cynique, un brin hautain, mais en même temps il… lui manque quelque chose. Je trouve la romance entre Charlex et Sesto plutôt bien menée, bien qu’un chouïa cliché peut-être sous certains aspects, mais j’aime le fait qu’elle ne soit jamais dite ni montrée explicitement. Tout reste dans l’implicite : on sait, mais on ne dit rien.

J’ai aussi trouvé le dernier chapitre un peu trop précipité, les choses paraissent trop simples. On espérait cette fin là, mais pas comme ça. C’est dommage, ça m’a un peu freinée dans mon engouement pour ce livre. Par contre, les dernières phrases sont vraiment belles, je trouve. Le livre se termine sur un dialogue magnifique et lourd de sens qui pourrait à lui seul résumer le livre !

Bref, je pense tenter d’ici peu l’expérience de la science-fiction, parce que cette lecture m’a charmée ! Je pense lire Les oubliés de Vulcain, de la même auteure et auquel on fait plus d’une fois référence dans C.H.A.R.L.Ex, puisqu’elle décrit d’ailleurs Charlex comme la « petite soeur » de Charley -personnage des oubliés de Vulcain- dans ses interviews !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s