Tes mots sur mes lèvres, Katja Millay

testCouverture Tes mots sur mes lèvres
Auteur
: Katja Millay
Titre original : The Sea of Tranquility
Editions : Fleuve, collection Territoires.
Nombre de pages : 500 pages.
Prix : 17,50€
Date de sortie : 2 Janvier 2014
Genre : Romance, Jeunesse
Ma note : ★★★★★ (17/20)

test3 résumé

Ancienne pianiste prodige, Nastya Kashnikov désire aujourd’hui deux choses : traverser sa période de lycée sans que personne n’apprenne rien de son passé, et faire payer le garçon qui lui a tout pris – son identité, son âme, sa volonté de vivre.

L’histoire de Josh Bennett n’est un secret pour personne. Chaque être qu’il a un jour aimé lui a été pris, jusqu’à ce qu’à 17 ans, il ne lui reste personne. Désormais, il veut qu’on le laisse seul, et les gens le font car quand votre nom est synonyme de mort, tout le monde est enclin à vous laisser votre espace.

Tous… sauf Nastya, cette mystérieuse nouvelle fille à l’école qui a commencé à venir le voir et ne veut plus s’en aller, s’insinuant dans chaque aspect de sa vie. Mais plus il apprend à la connaître, plus elle devient une énigme. Alors que leur relation s’intensifie et que des questions sans réponses s’accumulent, il commence à se demander s’il apprendra un jour les secrets qu’elle cache… ou même s’il le souhaite réellement.

test2 avis

Je ne sais plus où est ce que j’ai entendu parler de ce livre pour la première fois, mais je sais que j’ai tout de suite succombé à la couverture, et à la quatrième. Noté 18.1 sur Livraddict, sur 249 votes, j’étais obligée de le commander pour Noël. O-bli-gée.

Dés les premières pages, on se retrouve emportés dans ce récit, entre deux protagonistes attachants : Nastya, qui a déménagé chez sa tante pour fuir un passé qui la hante bien trop. Elle ne parle pas, et se contente d’écrire pour les choses les plus importantes -comme donner son adresse pour qu’on la ramène chez elle. Elle a subit un traumatisme dont elle a du mal à se remettre, une haine profonde qui coule dans ses veines, un mal-être qu’elle extériorise à sa façon. Et, plus que tout, elle refuse d’être aimée, et ne comprends pas qu’on puisse l’apprécier. Et il y a Josh, qui a tout perdu, qui ne veut plus s’attacher pour ne plus avoir à craindre pour la vie de quiconque. Il est profondément blessé mais ne le montre pas, il reste seul la plupart du temps, et ça lui va très bien. Sauf que, bien évidemment, ces deux là étaient faits pour se rencontrer.

Je vous l’ai déjà dit pour Beautiful Disaster, mais j’adore les romances torturées avec des personnages qui souffrent et se font du mal. Là aussi, j’ai été servie. Je suis restée éveillée bien tard pour lire ce livre et le terminer, tellement je ne pouvais pas faire autrement. Impossible de me dire de le fermer et de le continuer le lendemain. Du coup, j’en suis très rapidement venue à bout.

J’ai adoré les personnages principaux, l’intrigue, et les personnages secondaires qui sont, pour moi, eux aussi très importants. Drew par exemple, le meilleur ami de Josh, aka le mec qui saute tout ce qui a une jupe. Au début il m’agaçait, c’était le cliché du connard un peu trop collant, mais au final il a changé, a montré une autre part de lui et je me suis mise à l’apprécier. Clay, le dessinateur discret, m’a plu lui aussi, avec son petit service qu’il rend à Nastya en maintenant chaque jour la porte du bâtiment ouverte. Et Sarah et Tierney, qui, même si elles m’énervaient à un point inimaginable, ont fini par s’attirer un tout petit peu de ma sympathie, quand même. J’aurais toutefois aimé en savoir un peu plus sur la famille de Nastya, et notamment sur Arsher, son frère, dont on parle de temps en temps, et qui apparaît à certaines reprises. On ne sait pas exactement ce qu’il pense de tout ça, et je trouve ça dommage, quand même.

Sinon, la plume de Katja Millay est vraiment très agréable à lire, il y a une certaine poésie qui ressort de ses mots. En plus, elle nous offre un bouquin en deux points de vue, partagés entre celui de Nastya et celui de Josh. Ça donne un petit plus au livre, dans le sens où on découvre la personnalité des deux personnages, on les voit se tourner autour, penser l’un à l’autre, souffrir… C’est vraiment bien pensé.

Mais, et il en fallait bien un, il y a un énorme point qui m’a dérangée : la fin. Je l’aurais voulue vraiment différente. ATTENTION GROS SPOILER J’aurais voulu qu’ils ne se revoient pas. Que la pensée de Josh qui se dit que Nastya ira de l’avant et l’oubliera soit vraie. Qu’elle ne revienne pas comme une fleur… Quitte à souffrir, autant que ce soit jusqu’à la fin, dans ce genre d’histoire. Et, quelque part, sa réaction face à son agresseur m’a dérangée, elle aussi, mais je ne sais pas comment j’aurais réagit, moi, à sa place. Alors, je ne jugerais pas là dessus. FIN SPOILER.

En résumé, c’était une lecture très agréable, que je recommande à tous ceux qui en ont marre des romances bateau que l’on voit partout, qui aime les histoires complexes où les protagonistes souffrent et se détruisent puis se reconstruisent. Vous ne serez pas déçus de cette lecture !

test4 extrait

« Il y a trop d’obligations. Les gens disent que l’amour est inconditionnel, mais c’est faux, et même si ça l’était, il n’est jamais gratuit. On attend toujours quelque chose de l’autre en retour. Ça te rend responsable du bonheur des autres, rien que parce qu’ils ne seront pas heureux ou heureuse. Tu dois être celle qu’ils pensent que tu es, ressentir ce qu’ils pensent que tu ressens, tout ça parce qu’ils t’aiment. Et quand tu es incapable de leur donner ce qu’ils veulent, ils se sentent mal,alors toi tu te sens mal, et tout le monde se sent mal. Je ne veux pas cette responsabilité. »

Publicités

2 réflexions sur “Tes mots sur mes lèvres, Katja Millay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s