Tant d’étoiles dans la nuit ; Charlotte Bousquet

Fiche d’identité ;

Je suis l’oeuvre de Charlotte Bousquet et je suis paru le 9 mars 2016 aux éditions Rageot. Je suis tout juste 224 pages à lire à ton bon plaisir. Si je t’intéresse, tu me trouveras au rayon des romans contemporains, en compagnie des autres drames. Je suis un tome unique, et je me suffis bien à moi-même !
Synopsis ;

Lors d’un festival de rock à Milwaukee, le chanteur Jace D. est victime d’un guet-apens et laissé pour mort. Célèbre pour ses excès et ses conquêtes féminines, Jace est un séducteur. À l’hôpital, où il est plongé dans le coma, défilent Sidney sa guitariste, ses ex-petites amies Blondie et Ellen, des groupies, son producteur… Rivaux, tous entretiennent avec lui des liens passionnés sinon passionnels, connaissent une partie de son passé et sa véritable personnalité. Une à une, les étoiles qui scintillent autour de Jace tentent d’éclairer sa nuit…

Lire la suite

[TAG] 12 livres à lire en 2017

[TAG] 12 livres à lire en 2017 ;

Coucou les lecteurs ! Ce n’est plus un secret : j’adore les tag PKJ. Et, puisqu’ils en ont sorti un à l’occasion de la nouvelle année, il était impossible que je ne finisse par par le faire. Techniquement, on est encore au moins de janvier, alors ça passe, n’est-ce pas ?
Allez : sans plus attendre, les questions !

1. Le livre le plus attendu en 2017 ;

The Inexplicable Logic of my Life de Benjamin Alire Saenz sans hésiter. Avec Aristotle and Dante discover the secrets of the universe il a écrit mon plus gros coup de cœur de tout les temps, alors je lui faire une confiance aveugle. Cela dit, il va falloir que j’attende minimum mars pour le lire… Attente insoutenable !

2. Un livre de votre pile à lire que vous voulez absolument lire cette année ;

… Tous ? Enfin, je vais répondre The Raven Boys, le premier tome de la quadrilogie The Raven Cycle. Depuis qu’une amie m’en parle, je crève d’envie de m’y mettre, j’ai acheté toute la série pour pouvoir me l’enfiler d’une seule traite mais je n’ai pas encore trouvé le temps de m’y mettre. Cela dit, l’avoir vue lire le dernier tome à côté de moi pendant que j’étais à Paris m’a bien relancée, et j’ai de toute façon une lecture commune prévue sur ce premier tome à partir de février. C’est l’occasion ou jamais !

3. Un roman PKJ ;

Ma raison de vivre. Je l’ai depuis un demi-siècle dans ma PAL, et je ne l’en ai toujours pas sorti alors que ô ciel ce qu’il me fait de l’œil. Il faut que j’arrête d’emprunter des livres à la médiathèque, puis promis-juré je m’y attaque.

4. Un livre d’un auteur que vous aimez beaucoup ;

Souviens-toi de la lune de Stéphane Servant. La langue des bêtes et Le coeur des louves ont été de véritables coups de cœur, alors je suis curieuse : je veux tout lire de lui. Il paraît que celui-ci a déçu pas mal de personnes, à voir donc l’impression qu’il me fera lorsque je me plongerai moi-même dedans…

5. Un livre d’un auteur que vous n’avez jamais lu auparavant ;

… Beaucoup. Mais je vais répondre Avant toi de Jojo Moyes, parce que je vois tout le monde dingue de ses bouquins alors que je n’en ai jamais lu aucun. Il faut vraiment que j’y remédie, ça ne va plus. 2017, c’est décidé : je lis enfin du Jojo Moyes.

6. Un livre que vous êtes sûr d’aimer ;

Peut-on jamais vraiment être sûr de quoique ce soit ? Enfin, j’ai envie de répondre le tome 2 de La Passe-Miroir de Christelle Dabos, à savoir Les Disparus du Clairdelune. Paraît qu’il est encore mieux que le premier, j’ai confiance en mes amies qui m’en ont assurée, et confiance en la plume de l’auteure qui m’a conquise avec Les fiancés de l’hiver. Ne reste plus qu’à sortir le bouquin de ma PAL !

7. Le livre qui vous intrigue le plus ;

Quasiment sans hésiter, Carry On de Rainbow Rowell. De ce que j’en lis, il a l’air drôle, léger, en bref c’est du Rowell comme on l’aime, puis c’est LGBT. Que demander de plus, sincèrement ? Et pourtant, j’en sais finalement tellement peu, je n’ai même pas lu la quatrième de couverture, mais j’en entends tellement de choses, tellement de bien que je crève d’envie d’en savoir plus. Enfin, c’est bien la peine de l’avoir en VO si je ne l’ai même pas lu avant les irréductibles de la VF…

8. Une suite de série ;

Je dirais Mara Dyer. Je n’ai pas encore tout à fait terminé le premier tome, mais j’adore ce que je lis, et j’ai déjà le deuxième dans ma PAL. Cela dit je vais bientôt devoir le rendre à la médiathèque, du coup à voir, soit je croise les doigts pour qu’un mini-retard soit toléré, soit je rends et j’achète la trilogie dès que j’ai les sous. Dilemme, dilemme…

9. Une fin de série ;

Il faut vraiment, VRAIMENT que je lise enfin The Revolution of Ivy. Pour ma défense, je ne possède pas le tome, il faut que je trouve à l’emprunter quelque part. Mais, sérieusement, je crève d’envie de savoir comment se termine cette duologie, bon sans de bonsoir.

10. Un livre que vous avez envie de lire mais dont vous ne savez presque rien ;

A list of cages de Robin Hoe. C’est surtout que je ne me souviens plus de quoi il parle exactement, mais je sais que je le veux terriblement. Je l’ai vu présenté par une booktubeuse anglophone, et ce qu’elle en disait m’a tout de suite donné envie, alors je n’ai pas cherché plus loin : il me le faut.

11. Un livre d’un auteur de votre nationalité ;

A la place du cœur d’Arnaud Cathrine. De ce que j’en sais, l’histoire se tisse autour des attentats de Charlie Hebdo qui ont frappé la France il y a un an. L’auteur est Français, le bouquin se passe en France, parle d’événements qui ont frappé la France… Peut-on faire plus frenchy que ça ?

12. Un livre avec une narration proposant des points de vue multiples ;

La vérité sur Alice. Ça parle de harcèlement scolaire, de rumeurs dans la cours du lycée, et on valse entre les points de vue de plusieurs personnages : l’ancienne meilleure amie d’Alice, son admirateur secrets, d’autres sûrement, je ne sais pas, il faut que je le lise pour savoir. Bientôt, bientôt… Je l’espèce !

Eh voilà, ce tag est à présent terminé, j’espère qu’il vous aura plu ! N’hésitez pas à le reprendre, surtout, et à partager vos liens, je viendrai lire les vôtres.
Lectures et cookies pour tous !

Pardon ; Erika Boyer

Fiche d’identité ;

J’ai été écrit par Erika Boyer et je suis de ces bouquins auto-édités. Je suis sorti le 8 novembre 2016, et je suis tout juste 208 pages à faire tourner. Si je t’intéresse, tu me trouveras au rayon des romans contemporains, sur l’étagère de la romance.
Synopsis ;
Tandis que le monde évolue et que la jeunesse fait preuve d’une plus grande ouverture d’esprit qu’avant, il reste tout de même des sujets dont il ne faut pas parler, des tabous qui ne sont pas prêts à être brisés. Mais quand l’inceste cache un amour inconditionnel, que deux âmes ont simplement eu la malchance de ne pas naître dans les bons corps, n’est-il pas envisageable d’accepter l’inacceptable ?

Will ne prendra pas le risque, il préférera partir à 600 km de sa soeur plutôt que de potentiellement l’entraîner dans sa déchéance. Reste à savoir si « loin des yeux, loin du coeur » est une réalité ou bien un proverbe menteur, et si Sarah acceptera de perdre son frère dans ce sacrifice amoureux.

« Je ne veux pas tourner la page. J’aime ce livre dont nous sommes les héros. »

Lire la suite

Paris, Beaune : vacances, book haul et compte-rendu

bribesdevie1

Holiday time !

Ah, les vacances. J’ai longtemps envié mes amis et moins amis qui, à chaque congé, qu’il s’agisse des deux semaines de la Toussaint ou de Noël, ou des deux mois de l’été, roulaient, s’envolaient ou naviguaient vers d’autres contrées. En famille, entre amis, je jalousais un peu — beaucoup — ceux qui s’offraient du bon temps, voyaient du pays, peu importe où est-ce qu’ils échouaient. Pour ma part, je ne suis jamais partie en vacances, faute de moyens. Je ne suis même jamais partie en voyage scolaire. Et quand je dis jamais, c’est : jamais. Jamais quitté le territoire français, forcément. En vérité, le seul endroit que je connais, c’est ma région paumée, et encore, dans un rayon de cinquante kilomètres maximum. Sans rire.
Enfin, ces dernières phrases, je peux à présent les mettre au passé : passées les vacances de Noël, j’ai eu une semaine de partiels, puis une semaine de vide, du 7 au 15 janvier inclus. Ni une, ni deux, j’ai pris mes thunes, mes cliques, mes claques, et j’ai grimpé dans le train qui m’a fait voir du pays.

Ici, vous l’aurez sûrement compris, on ne causera pas que de bouquins. J’ai un peu craqué, mais c’était prévu, donc il y aura tout de même un passage livresque en fin d’article, mais ici j’ai surtout envie de vous partager mon expérience. Je me sens bien ici, je commence à devenir un petit peu plus régulière sur le blog, j’ai envie de me diversifier un peu : pourquoi attendre ?
Bref, ici je vais vous raconter un peu ma vie, du moins celle qu’elle fut pendant cette petite semaine loin de chez moi.

20170114_175854-2

Beaune

Première destination, c’était forcé, pas le choix, pour plusieurs raisons, peu importe : Beaune était ma priorité. Partie à huit heure et demie du matin, arrivée à sept heures et quart le soir, c’était long, mais ô ciel que ça en valait la peine ! Souvent, Beaune, on connaît de nom, mais on est absolument incapable de placer la ville sur une carte. C’est un petit coin sympathique de Bourgogne, pas trop loin de Dijon. De ce que j’en ai visité, c’est assez joli, plutôt charmant même, entre rues pavées et toits colorés. Comme m’a expliqué une de mes amies sur place, beaucoup d’endroits de Beaune sont classés « historiques » et restent donc en l’état. On y trouve des restes de remparts ; à l’intérieur une bonne part de l’architecture est d’époque, tandis qu’à l’extérieur la ville grouille de nouveaux bâtiments qui ont bien sagement fleuris de ci de là.

Il n’empêche que je ne m’attendais pas à ce que tout soit aussi facile d’accès, centre commercial et autres boutiques de fringues ou Subway à portée de main ; Dijon pas loin à peu cher en train — évidemment, on s’est fait plaisir. Rien que là, j’étais dépaysée et j’ai découvert plein de choses qui n’existent pas dans ma ville, entre autres Jennyfer, Mim ou Primark. En plus, c’était le début des soldes… C’était un peu dangereux de me laisser dans ces coins-là à cette période, hm-hm. Il faut croire que malgré tout, je reste une jeune femme qui aime bien renouveler sa garde-rode !

En bref, à Beaune, hormis des vêtements, je me suis plutôt bien tenue — enfin, mon porte-monnaie a souffert quand même, mais soit ! Et puis, à l’occasion, j’ai découvert le tram. Pour tout avouer, je n’aime pas trop ; il faut dire que je ne suis pas une férue des transports en commun, quand j’ai possibilité je préfère me déplacer à pattes. Mais bon, quand le Saint Graal est loin, on fait comme on peut avec ce qu’on a, il paraît…

20170114_212450-2

Paris

Ah, Paris ! La belle Paris, ville de la romance, terre de l’amour ! Place de la Concorde, Louvre, Orsay et Trocadéro n’ont plus de secret pour moi ! Bon, si, quand même, j’ai passé trop peu de jours dans la capitale pour pouvoir dire ça. Ne surtout pas me laisser seule au coin de l’une des rues, parce que l’on ne me retrouverait sans doute plus jamais ! Je finirais égarée je ne sais trop où — je n’ai même pas envie d’imaginer.

Paris, c’a été court, certes, mais intense. En l’espace de deux jours et demie, j’ai rencontré une bonne ribambelle de mes camarades rôlistes à qui je n’avais jusque là parlé qu’au travers d’un écran, et oh bon sang ce que c’était bon ! Je souhaite à toute personne de vivre un jour l’expérience de vaincre la distance, de rencontrer ces amis, quelquefois plus si affinités, qui nous accompagnent en quelques pixels depuis plus ou moins longtemps, parce que c’est vraiment un truc de dingue. On croit qu’on sera hésitant, maladroit, mais finalement c’est comme si on se connaissait depuis toujours, et la gêne dure trois secondes avant d’être balayée par le bonheur et cette impression d’être à sa place. Bref, je pourrais parler pendant des heures de la distance et de ces personnes chères à mon cœur, mais là n’est pas la question. Enfin, à moitié, si, quand même : en tout cas, pour celles de Beaune et de Paris qui liront peut-être un jour ceci, merci !

Paris, c’a été des heures de marche, le métro à toute heure, creuse comme de pointe — pas de doute, je préfère les heures creuses —, la Tour Eiffel qui scintille devant mes yeux ébahis de petite touriste jamais sortie de sa campagne… Bref, du bonheur ! N’empêche que si je dois reconnaître quelque chose aux métropolitains, c’est la présence indéniable d’artistes dans les allées, parfois les rames. Certains vendent du rêve, mettent des étoiles dans les prunelles et les oreilles, et c’était juste superbe.

Paris, c’a aussi été la découverte d’un café des chats — bon sang, des greffiers partout, la joie d’une adolescente qui finira certainement en vieille folle à matous ! — et d’un bubble tea — expérience particulière, mais pas mauvaise. Et puis, aussi, c’a été l’occasion de mettre les pieds à WHSmith, la librairie anglaise de la capitale… Mon porte-monnaie m’en veut encore.

20170114_180009-2

Book Haul

Du full VO ! Mais ça, c’est prévu : du VO, du VO, du VO. Habituellement, comme les librairies près de chez moi n’ont pas vraiment les bouquins en anglais que je veux, je me rabats sur Amazon pour les obtenir. Je paie moins cher, certes, mais j’aime quand même mieux soutenir les librairies indépendantes. WHSmith, c’était l’occasion, et autant dire que je n’y suis pas allée de main morte. Enfin, aussi, c’est de leur faute : pour un roman acheté, le deuxième à moitié prix… J’en ai achetés huit au total, mais je n’en présenterai que sept parce que le dernier était un cadeau pour l’amie qui m’a hébergée sur Paris — pour les curieux, il s’agit de All the bright places de Jennifer Niven, ou Tous nos jours parfaits en français.
Il y en a aussi un que vous avez sûrement déjà vu en VF dans un de mes récents book haul, mais je l’ai racheté en VO et je compte offrir la VF à quelqu’un qui n’attend plus que je le lui envoie, ahah !

Sans plus attendre, voici mon craquage intempestif… Et n’hésitez pas à cliquer sur les couvertures pour accéder à la fiche Livraddict du livre !

book-haul book-haul book-haul book-haul book-haul book-haul book-haul

En bref, de belles vacances placées sous le signe de la joie de vivre et de la ruine, enjoy ! Le pire — le mieux ? — tant tout ça ? C’est qu’en mai, puis en juillet, on prend les mêmes et on recommence… Ce que j’ai hâte de repartir pour un tour !

20170113_144951-2

Les sorties de 2017

Les sorties que j’attends en 2017

Coucou les lecteurs ! J’ai vu des articles du genre fleurir un peu partout sur les blogs, et j’ai décidé de m’y mettre aussi, en vous faisant part des ces bouquins qu’il me tarde de voir publiés en 2017 pour les rajouter à mon interminable pile à lire ma bibliothèque ! La plupart sont en VO, cela dit ; à bon entendeur, ahah !

12 janvier : Blue, Camille Pujol

Blue n’est pas une adolescente comme les autres. À seulement 17 ans, elle dissimule un lourd secret qui l’a obligée à changer brutalement de vie, à déménager avec ses parents et son jeune frère, et à rester discrète pour ne pas attirer l’attention.
Mais ses mystérieux cheveux bleus captent inévitablement tous les regards et attisent la curiosité des élèves de son nouveau lycée. Et comment se fondre dans la masse alors que son ex violent refait surface et que Nathan, un jeune homme à la réputation sulfureuse, a décidé de la percer à jour ?



17 janvier : History is all you left me, Adam Silvera

When Griffin’s first love and ex-boyfriend, Theo, dies in a drowning accident, his universe implodes. Even though Theo had moved to California for college and started seeing Jackson, Griffin never doubted Theo would come back to him when the time was right. But now, the future he’s been imagining for himself has gone far off course.

To make things worse, the only person who truly understands his heartache is Jackson. But no matter how much they open up to each other, Griffin’s downward spiral continues. He’s losing himself in his obsessive compulsions and destructive choices, and the secrets he’s been keeping are tearing him apart.

If Griffin is ever to rebuild his future, he must first confront his history, every last heartbreaking piece in the puzzle of his life.

17 janvier : Carve the Mark, Veronica Roth

On a planet where violence and vengeance rule, in a galaxy where some are favored by fate, everyone develops a currentgift, a unique power meant to shape the future. While most benefit from their currentgifts, Akos and Cyra do not—their gifts make them vulnerable to others’ control. Can they reclaim their gifts, their fates, and their lives, and reset the balance of power in this world?

Cyra is the sister of the brutal tyrant who rules the Shotet people. Cyra’s currentgift gives her pain and power—something her brother exploits, using her to torture his enemies. But Cyra is much more than just a blade in her brother’s hand: she is resilient, quick on her feet, and smarter than he knows.

Akos is from the peace-loving nation of Thuvhe, and his loyalty to his family is limitless. Though protected by his unusual currentgift, once Akos and his brother are captured by enemy Shotet soldiers, Akos is desperate to get his brother out alive—no matter what the cost. When Akos is thrust into Cyra’s world, the enmity between their countries and families seems insurmountable. They must decide to help each other to survive—or to destroy one another.

26 janvier : Caraval, Stephanie Garber

Two sisters bound by love and a father they fear escape their tiny, secluded island for the wondrous performance of Caraval, where the audience plays along in a mysterious and magical game of determining what’s real and what’s fantasy. And where only one sister might be brave enough to win the ultimate prize of ‘an impossible wish’…

Scarlett Dragna has never left the tiny isle of Trisda, pining from afar for the wonder of Caraval, a once-a-year week-long performance where the audience participates in the show.

Caraval is Magic. Mystery. Adventure. And for lonely Scarlett, it represents freedom, an escape from her abusive father and from her own dark past.

Still, Scarlett is too scared of her father to leave Trisda. Until she is kidnapped by her wild younger sister Donatella and a dangerous yet oh-so-seductive sailor named Julian and taken to the mystical Isla de los Suenos, the site of this year’s Caraval. When they arrive, her sister immediately disappears. Since protecting Tella is all she knows, Scarlett is forced to join forces with Julian and find her before the evil Master of Caraval does…

7 mars : The inexplicable logic of my life, Benjamin Alire Saenz

Sal used to know his place with his adoptive gay father, their loving Mexican-American family, and his best friend, Samantha. But it’s senior year, and suddenly Sal is throwing punches, questioning everything, and realizing he no longer knows himself. If Sal’s not who he thought he was, who is he?






28 mars : Strange the Dreamer, Laini Taylor

The dream chooses the dreamer, not the other way around–and Lazlo Strange, war orphan and junior librarian, has always feared that his dream chose poorly. Since he was five years old he’s been obsessed with the mythic lost city of Weep, but it would take someone bolder than he to cross half the world in search of it. Then a stunning opportunity presents itself, in the person of a hero called the Godslayer and a band of legendary warriors, and he has to seize his chance to lose his dream forever.
What happened in Weep two hundred years ago to cut it off from the rest of the world? What exactly did the Godslayer slay that went by the name of god? And what is the mysterious problem he now seeks help in solving?

The answers await in Weep, but so do more mysteries–including the blue-skinned goddess who appears in Lazlo’s dreams. How did he dream her before he knew she existed? and if all the gods are dead, why does she seem so real?

In this sweeping and breathtaking new novel by National Book Award finalist Laini Taylor, author of the New York Times bestselling Daughter of Smoke & Bone trilogy, the shadow of the past is as real as the ghosts who haunt the citadel of murdered gods. Fall into a mythical world of dread and wonder, moths and nightmares, love and carnage.

Welcome to Weep.

Voici pour la première sélection à chaud ! Il y en aura sûrement d’autres au fur et à mesure de l’année, des auxquelles je ne pense pas dans l’immédiat, et puis aussi quelques unes que je n’ai pas forcément mises — notamment des sorties paperback de bouquins VO déjà parus en hardback, mais du coup ça ne compte pas vraiment héhé !
Et vous, il y a des livres dont vous attendez la parution avec impatience au cours de l’année à venir ? Dites-moi tout !

Et mes yeux se sont fermés ; Patrick Bard.

Fiche d’identité ;

J’ai été écrit par Patrick Bard et publié aux éditions Syros, le 25 août 2016. Je suis un peu moins de 200 pages à dévorer et, si je t’intéresse, tu me trouveras au rayon des romans contemporains. Je suis un tome unique, si jamais tu te posais la question.
Synopsis ;
Tout le monde change durant l’adolescence. Maëlle n’est pas différente des autres filles de seize ans. Cette année-là, elle passe de plus en plus de temps sur facebook, abandonne le sport, modifie sa façon de s’habiller, quitte son petit ami…. Sans hésitation ni compromis, elle prend un virage à 180°. S’il y a une chose qui ne change pas chez Maëlle, c’est son caractère déterminé. C’est pour sauver le monde que, victime d’un rapt mental, elle rejoint les combattants de Daesh.
Maëlle devient Ayat.

Lire la suite