[Book Haul] Octobre 2017

book-haul2

Septembre 2017 ;
J’ai fait des folies. Oui. Je sais. Mais après tout, c’est mon mois-anniversaire, alors pourquoi pas ? Et puis, j’ai acheté pas mal de bouquins d’occasion pour le coup, que ce soit sur Momox, Recyclivres ou World of Books, voire même Amazon pour la saga complète que je présente ci-dessous. L’art de se faire plaisir à petits prix pour moins culpabiliser…
Cette fois, je change de format, en privilégiant le texte aux couvertures ; dites-moi ce que vous préférez : les couvertures ? Le texte ? Est-ce que c’est trop long ? Est-ce qu’on s’en moque de comment / pourquoi j’ai acheté tel ou tel bouquin, ou est-ce que ça vous intéresse ? N’hésitez pas, je suis preneuse de tout !
Comme d’habitude, le lien renvoie à la fiche Livraddict du livre !

Lire la suite »

Publicités

Ironie du sort ; Gabriella Bozzano

Fiche d’identité ;

Autrice ; Gabriella Bozzano
Editeur ; autoédition
Parution ; juillet 2017
Nombre de pages ; 73 pages
Genre ; poésie, nouvelle
Prix ; 1,50€ en numérique ou 8,44€ en format broché sur Amazon
Synopsis ;
Approchez futur âme damnée. Venez souffrir avec nous. Laissez derrière les regrets et abandonnez votre courroux. Installez-vous donc près des fleurs et oubliez votre chair. Préparez vous à la douleur et bienvenue en enfer.

Lire la suite »

NaNoWriMo 2017 } Chapitre I

National Novel Writing Month 2017 ;

Chose promise, chose due ! J’avais dit, mercredi, que je te partagerai un extrait de mon NaNoWriMo. Car, oui, j’ai commencé à l’écrire : cette année je ne fais pas les choses de façon conventionnelle mais seulement à mon rythme, selon mon temps et mon envie. Bref, en exclusivité pour toi : tout ce qui est pour l’instant le premier chapitre, l’ouverture du roman. C’est long, mais j’imagine que c’est un bon avant-goût de la bête. Puis, comme ça, si ça te dit, tu peux me donner ton avis, tes conseils, fais-toi plaisir ! Tout est bon à prendre pour s’améliorer.
Je tiens quand même à préciser qu’il s’agit d’un premier jet sans vraiment de relecture, ou alors très sommaire !

Lire la suite »

NaNoWriMo 2017 } Avant-propos

National Novel Writing Month 2017 ;

Cher NaNoWriMo,

Cette année, c’est à tout hasard que je te retrouve, après deux ans d’une longue absence pendant laquelle je n’ai pas pris soin de prendre beaucoup de nouvelles de toi. Pourtant, j’ai souvent pensé à toi, tu sais, et aux bons moments qu’on a passés tous les deux, en novembre 2014. Tu te souviens ? Ces nuits insouciantes passées à écrire et converser, ces folles nuits dangereuses de l’écriture, cette frénésie cinglée… Ce découragement, quelquefois, face à toi, aussi. Parce qu’il faut l’avouer : tu fais peur avec tes grands bras et tes grosses chaussures, tu fais tellement de bruit, tu prends tellement de place ! Il y a de quoi être impressionné !

Ne t’en fais pas, NaNoWriMo, aujourd’hui, tu ne me fais plus peur. Et c’est pour ça que je reviens vers toi : parce que tu ne m’effraies plus comme avant, même si je sais que nous n’atteindrons certainement pas l’apothéose toi et moi, que je ne te fréquenterais qu’à moitié — parce que traîner avec toi est si chronophage, tu comprendras, j’ai trop de choses à condenser dans ma vie pour t’accorder une place trop importante ; mais le cœur y est.

Je suis si heureuse de te revoir, si tu savais ! Tu n’as pas changé, et c’est tant mieux : reste comme tu es, tu es parfait.

Je t’embrasse,
Océane.

Wow, ok. Mais, le NaNo-truc, c’est quoi, en fait ?

Le National Novel Writing Month, comme je l’ai écrit en titre d’article, ou Mois National de l’Ecriture de Roman, si l’on traduit en français, c’est un mois entier, du 1er au 30 novembre de chaque année, dédié entièrement à l’écriture. L’objectif ? Ecrire 50.000 mots, soit une moyenne d’un peu moins de 1.700 mots par jour pendant 30 jours. A la clef ? Rien à gagner, sinon la fierté d’avoir, sinon terminé, au moins bien avancé dans le premier jet d’une de nos œuvres. L’intérêt du NaNoWriMo, c’est qu’il regroupe toute une communauté soudée qui s’entraide et se motive, se donne des idées, des conseils, se challenge… Tout au long du mois sont organisées, autant IRL qu’en ligne sur le tchat du NaNo, des animations centrées sur l’écriture : des mots à placer, des Words Wars — 15 ou 30 minutes d’écriture à ne faire que ça, puis autant de temps de parlote entre membres, puis rebelote écriture. Une façon comme une autre de sympathiser, et d’avancer sur son projet en s’amusant.

Mais, euh, t’écris bien quand tu fais ça ?

En toute honnêteté ? Non. Et l’objectif n’est pas d’écrire bien. Il s’agit ici d’un premier jet, qui sera sujet à réécriture plus tard — d’ailleurs, en décembre, on peut poursuivre en nombre réduit avec la période de relecture, puis au début de l’année suivante avec la période de publication.
Bref : le NaNoWriMo, c’est de la quantité. Juste. De la quantité. Un mois pour 50k mots, et toute une vie ensuite pour retravailler ton texte si ça te chante. L’une des premières règles du créateur du NaNoWriMo, c’est : interdiction d’effacer. T’as écrit, tu laisses. Et si tu recommences trois fois la même scène parce que non, décidément, ça ne te plaît pas : tu écris à la suite. Tu laisses tout tel quel. Quantité, quantité, quantité. Un premier jet ne sera jamais un chef d’oeuvre, alors autant ne pas trop se prendre la tête dès les premières phrases.

Et tu peux vraiment pondre des trucs potables à la fin ?

Bah ouais ! C’est le but, tu crois quoi ? Tu farfouilles un peu, « nanowrimo published novels », et tu vas en trouver des bouquins écrits pendant le NaNoWriMo qui ont fini publiés ! D’ailleurs, t’as de grandes chances d’en connaître quelques uns dans la liste… Si je te dis The Night Circus / Le Cirque des Rêves, d’Erin Morgenstern ? Water for Elephants / De l’eau pour les éléphants, de Sara Gruent ? Ou, encore plus connus : Fangirl, de Rainbow Rowell ? Cinder, Scarlett et Cress, de Marissa Meyer ? Eh ouais, ça bosse dur pendant le NaNo…

D’accord, pas mal… Et donc, tu te lances ?

Relance, pour être plus précise ! J’ai participé (et atteint les 50k mots) en novembre 2014, mais c’était moisi au possible, ça partait dans tous les sens, je l’ai fini à grand peine parce que je ne voulais pas échouer ma première année, mais je n’ai plus jamais approché le manuscrit depuis, et il finira sans doute dans la corbeille quand j’aurai le cœur à le supprimer.
Cette année, je n’avais pas prévu de me lancer. Je sais que je n’aurai pas le temps, pas les moyens d’atteindre les 50.000 mots, c’est beaucoup trop soutenu comme rythme et je ne suis pas une super-héroïne capable de prolonger les journées de 10 heures supplémentaires, donc je tente une version à 25.000 mots, juste pour moi, challenge personnel que je ne suis même pas sûre d’atteindre. Seulement, cette année, je m’en fous : pas de pression, je fais à mon rythme, et je vois où ça me mène.

Comment elle t’est venue, l’envie de retenter le coup ?

Je suis retombée en frénésie d’écriture ce weekend… Un truc un peu fou, je n’ai pas trop compris. Ça m’est venu au tout début à force d’écouter Friend Please de Twenty One Pilots, envie folle d’écrire mais sans savoir quoi. Et puis j’ai ruminé, mes RP, mes lectures, et tout ça s’est condensé, quelques idées en vrac sur lesquelles j’avais dit que j’écrirai, un jour… Et j’ai commencé, sans intention précise… Et puis voilà : le début de la fin.
Le plot m’est venu un peu soudainement… J’ai un personnage de roleplay qui est acteur, et je me suis amusée à lui faire une filmographie, avec synopsis des films à l’appui. Et l’un d’eux, dès que je l’ai rédigé, y’a longtemps déjà, je me suis dit que, vraiment, l’écrire un jour, ça pourrait donner un truc sympa. Et j’ai finalement écrit…

Sois pas radine, partage le plot !

Doucement, doucement, il y en aura pour tout le monde ! Je précise que c’est encore sujet à modifications, évidemment, notamment sur la période, que je risque de faire un peu plus récente, tout compte fait, pour éviter les anachronismes, qui seraient un peu bêtes, avouons-le.

Seventies, banlieue New-Yorkaise, quartiers malfamés où règne la loi du marche ou crève. Dans l’un de ces arrondissements réputés risqués, « chauds » pour les intimes, Isaac, vingt ans, habitué à la loi des allées sombres, traîne les rues et marchande son corps à bas prix contre drogue et alcool. Au détour des croisements et des hasards, il finit par se fracasser contre Nathan, mis à la porte par une famille aux mœurs conservatrices suite à son coming-out. Tous deux trouvent bientôt refuge dans l’un de ces squats pris d’assaut par des jeunes à la morale frivole et aux idées révoltées. Artistes, âmes éperdues, orphelins ou fugueurs, d’Earl à Jasper, en passant par Carlisle, seule icône féminine du groupe, ils ont tous quelque chose à taire, à cacher ; de vécu, ils en sont certains : l’on ne se retrouve pas à affronter la réalité du monde au détour de la moindre rue et sans bagage sans y avoir été de force précipité.

Maintenant que t’en as trop dit,
t’as pas un petit extrait à nous mettre sous la dent ?

Il y a bien quelque chose… Mais pas pour tout de suite ! Ce serait trop facile si je dévoilais tout, tout de suite, pas vrai ? Mais si tu gardes un œil par ici, il se pourrait bien qu’un petit teaser vienne pointer le bout de son nez samedi matin à la première heure… Si ça t’intéresse, tu sais quoi faire !

Et toi, le NaNo, tu connais ? Tu participes ? Dis-moi tout !

[TAG] Les livres préférés

Les livres préférés ;

Pour ma défense : c’est pas ma faute (et si t’as vu la référence de cette deuxième partie de phrase, toi l’enfant — ou la romantique — des années 2000, sache que je t’aime). Je voulais laisser un peu plus de temps entre le dernier tag sur la musique et le prochain, mais Pocket Jeunesse a publié celui-ci et je l’aime beaucoup, et en plus je n’ai pas trouvé le temps ni l’envie de rédiger une chronique cette semaine mais je ne voulais pas laisser passer un week end sans rien… Finalement, si, c’est peut-être bien un peu de ma faute et de mon habitude à la procrastination. Mais, eh, qui n’aime pas les tag après tout ? 🙂

1. Quel est votre livre one-shot préféré (livre en un seul volume qui n’a pas de suite) ? ;

Difficile de n’en choisir qu’un ! Et, pour le coup, impossible surtout de faire original et d’en choisir qui ne seront pas cités plus tard sur le tag. Les deux se partagent la première place dans deux univers bien différents, quoique tous les deux lgbt m/m : Aristotle and Dante Discover the Secrets of the Universe de Benjamin Alire Saenz (chronique) et Laisse brûler d’Antoine Dole (fiche livraddict). Ok, je triche peut-être un peu étant donné qu’Ari & Dante va avoir un deuxième tome (There Will Be Other Summers, si t’as pas suivi), mais à l’origine, c’était un one-shot, alors shhhht !

2. Quelle est votre série préférée ? (Si vous répondez Harry Potter, citez également votre 2e série livresque préférée.) ;

Alors, étant donné que je n’ai encore jamais lu Harry Potter (promis, je reçois bientôt le premier tome en VO) c’est hors concours directement. Ma saga préférée, à l’heure actuelle, c’est la trilogie Mara Dyer de Michelle Hodkin (fiche livraddict). Une bombe, et la première fois jusqu’ici que le deuxième tome d’une trilogie ne me déçoit pas, ne m’ennuie pas… Une perle de A à Z, dont j’attends la sortie du premier tome de la saga compagnon… Bientôt, bientôt, la pré-commande est déjà passée !

3. Quel est votre auteur préféré ? ;

Cette fois, je sèche. Il n’y a que trop peu d’auteurs dont j’ai lu plusieurs romans, or je pense que pour répondre à cette question il faudrait s’appuyer sur plusieurs œuvres d’un même auteur. Alors, en vrac, du peu que j’ai déjà lu, j’adore le style de Stéphane Servant, Clémentine Beauvais, Charlotte Bousquet, Delphine de Vigan, Antoine Dole, Camille Anseaume et Anne-Laure Bondoux — sélection spéciale auteurs francophones, on l’aura remarqué.

4. Quelle est votre meilleure lecture de l’année en cours ? ;

Hm, je suis tentée de répéter la même chose qu’à la troisième question, mais je vais me contenir et partir sur un autre bouquin, un face auquel je ne savais pas positionner mes attentes, parce que c’était la première fois que je lisais un roman en vers libres, et qui m’a finalement complètement retournée… Pfiou ! Sans dessus-dessous, la Océ’ ! Vous l’aurez sûrement compris, il s’agit de Songe à la douceur de Clémentine Beauvais (fiche livraddict). A lire, franchement, il vaut le détour !

5. Citez un livre dont vous n’attendiez pas grand chose et qui est finalement devenu l’un de vos livres préférés ;

Après réflexion, je dirais sans doute Tant d’étoiles dans la nuit de Charlotte Bousquet (chronique). C’est le titre, puis la couverture qui m’a attirée, sans que je n’en ai jamais entendu parler avant. Quelques pages lues dans le rayon, et je suis passée à la caisse sans savoir où est-ce que cet achat allait me mener, finalement… Et voilà. Gros coup de cœur.

6. Quel est votre PKJ préféré ? ;

Il aurait été facile ici de citer l’un des bouquins que j’ai lus en VO et qui a été traduit par la suite aux éditions PKJ, mais ce serait de la triche, et puis ce bouquin sus-cité est déjà réservé pour une prochaine question. Cela dit, je ne crois pas avoir eu, pour l’instant, de coup de cœur chez les éditions Pocket Jeunesse… À défaut, des que j’ai vraiment appréciés, oui ; et j’en citerai deux : The Book of Ivy d’Amy Engel (chronique), et Eleanor & Park de Rainbow Rowell (fiche livraddict). Deux lectures vraiment plaisantes avec lesquelles j’ai passé un bon moment et que je recommande les yeux fermés !

7. Quel livre conseillez-vous souvent autour de vous ? ;

Pour celle-ci, je suis obligée. Le livre que je mets entre toutes les mains, c’est Aristotle and Dante discover the Secrets of the Universe, dont j’ai déjà parlé plus haut. C’est mon livre doudou, mon gros coup de cœur que je pourrais lire et relire à l’infini sans que jamais la magie ne soit écorchée, et j’ai ce rêve fou de lecteur que le monde entier glorifie ce livre en tant que parole d’évangile — attendez, je m’enflamme un peu, non ? Bref, le tout est que j’ai déjà incité cinq de mes amies à lire ce roman, et qu’elles l’ont toutes adoré. Et ça, c’est crocro bien !

8. Quel était votre livre préféré lorsque vous étiez enfant ? ;

Plus qu’un livre, c’est une saga qui a bercé toute mon enfance et m’a propulsée dans le monde merveilleux de la lecture en même temps que celui de l’écriture. La Guerre des Clans d’Erin Hunter à l’égard desquels, si j’ai fini par les mettre de côté à force de voir toujours plus de tomes paraître sans en voir jamais la fin, j’éprouve toujours une affection, un amour, une tendresse inconditionnelle, et c’est toujours avec émotion et nostalgie que je regarde les dos cassés et malmenés des premiers tomes, qui datent de mes années de fin de primaire, début de collège… Autant dire qu’ils ont bien vécu !

9. Citez un de vos livres préférés dans un genre que, normalement, vous aimez moins ;

Sans hésiter, je répondrais Les Fiancés de l’Hiver de Christelle Dabos (chronique). Non, je ne suis pas une fana de fantasy — j’aime bien ça, oui, mais à petites doses. J’avoue préférer les univers qui prennent place dans le nôtre, parce que c’est tout de suite plus facile d’imaginer une allée de centre commerciale un samedi après-midi que l’arche Citacielle ou que le royaume du Demi-Loup (en référence à Véridienne de Chloé Chevalier, ma lecture actuelle que j’a-do-re). J’ai de sérieux problèmes de visualisation, peu importe combien les descriptions sont bien faites, du coup j’ai tout de suite plus de mal à m’imprégner du récit. Et puis, si, en plus, on commence à rajouter trois cent mille peuples et noms inventés tarabiscotés qui se ressemblent tous… Mais finalement, faut croire que même en n’ayant pas accroché à l’univers d’Ellana, on peut trouver chaussure à notre pied en fantasy ! Et si vous n’avez pas lu la saga de La Passe-Miroir : foncez !

10. Citez un de vos livres préférés que peu de gens connaissent.

J’ai un peu hésité à vous présenter celui-ci, pour les mêmes raisons qui font que j’hésitais à le chroniquer ; c’est qu’il n’est plus édité, que j’ai obtenu sur un coup de chance, je crois, la dernière impression du dernier site qui le vendait, et que je ne suis pas certaine que beaucoup de médiathèques le propose en emprunt. Je l’ai rarement trouvé d’occasion, ou alors à des prix exorbitants… Mais peu importe, c’est finalement de celui-ci que je vous parle, et celui-ci que je chroniquerai bientôt : Laisse brûler d’Antoine Dole (fiche livraddict). Une perle, une bombe ; c’est cru, c’est violent, c’est doux-amer, c’est puissant. Une plume sans pareille, un joyau caché dont je suis heureuse que le hasard l’ait glissé entre mes mains. Rencontre impromptue, coup de foudre droit au cœur. Trop peu de mots pour dire combien, comment, à quel point.

Eh voilà ! C’est ainsi que s’achève cette énième tag ! J’espère qu’il vous aura plu, et que ça ne vous lasse pas trop d’en voir tant que ça sur le blog. J’essaie de varier, mais comme je fais tous mes articles au dernier moment, j’ai tendance à me retrouver sans chronique sous le coude à refuser de laisser de nouveau passer trop de temps entre deux publications au risque de retomber dans une période de vide ! Je tenterai sans doute d’instaurer de nouveaux rendez-vous moins chronophages pour moi, comme le mardi sur son 31, une variante de l’On My Wishlist version pile à lire, ou des articles un peu plus fourre-tout façon trivia, si ça vous tente. Donnez-moi votre avis !

En attendant, je vous souhaite de bonnes lectures !

Les Sagas #1

Suivi des sagas ;

Après avoir flâné de blogs en blogs, via des posts sur Livraddict, et notamment après avoir vu les rendez-vous des sagas de Two girls and books, Dans la bulle de Cha et Les bouquins de Chloé, j’ai pris le parti de les copier sans vergogne et de, moi aussi, faire mon suivi des sagas présentes dans ma bibliothèque ! J’avoue être beaucoup plus partisane des one-shot, et je réfléchis à plusieurs fois avant de me lancer dans de nouvelles séries… Ne serait-ce que je préfère mille fois posséder les tomes en version papier, donc c’est un investissement qui devient vite important ! Et le porte-monnaie n’est pas toujours d’accord… Pourtant, je me rends compte que j’ai beaucoup plus de sagas que je ne le croyais, oh mon dieu !

Bref, c’est parti ! Je vais plus ou moins calquer le classement Livraddict mais à ma sauce, tout en ajoutant toutes les sagas dont je possède un ou plusieurs tomes sans les avoir encore commencées pour autant !

Contemporain ;
× A la place du cœur ; Arnaud Cathrine — saga en cours & 2/3 lus (en cours);
× Breathing ; Rebecca Donovan — saga terminée & 0/3 lus (en cours) ;
× L’amie prodigieuse ; Elena Ferrante — saga terminée & 0/4 lus (en cours) ;

 

Fantastique ;
× Caraval ; Stephanie Garber — saga en cours ? & 0/2 tomes lus (en cours) ;
× Eon ; Alison Goodman — saga terminée & 1/2 tomes lus (en cours) ;
× Kaleb ; Myra Eljundir — saga terminée & 1/3 lus (en cours) ;
× La Maison de la nuit ; P.C. Cast, K. Cast — saga terminée & 5/12 lus + 0/4 hors série lus (en pause) ;
× Le Feu Secret ; C. Rozenfeld, C.J. Daugherty — saga terminée & 0/2 lus (en cours) ;
× Les étoiles de Noss Head ; Sophie Jomain — saga terminée & 0/5 lus (en pause) ;
× Mara Dyer ; Michelle Hodkin — saga terminée & 2/3 lus (en cours) ;
× Miss Peregrine ; Ransom Riggs — saga terminée & 0/3 lus + 0/1 hors série lu (en cours) ;
× The Raven Cycle ; Maggie Stiefvater — saga terminée & 0/4 lus (en cours) ;

 

Fantasy ;
× La Lectrice ; Traci Chee — saga en cours & 0/3 lus (en cours) ;
× La Passe-Miroir ; Christelle Dabos — saga en cours & 1/4 lus (en cours) ;
× Les Éveilleurs ; Pauline Alphen — saga terminée & 0/4 lus (en pause) ;
× Récits du Demi-Loup ; Chloé Chevalier — saga terminée ? & 0/3 lus + 0/1 hors série lu (en cours) ;
× The Archived ; Victora Schwab — saga terminée & 0/2 lus (en cours) ;

 

Jeunesse ;
× Boys don’t cry ; Malorie Blackman — saga terminée & 1/2 lus (en cours) ;
× La Guerre des Clans ; Erin Hunter — saga en cours & 14/31 lus + 1/8 hors série lus (en pause) ;
× Les Autodafeurs Marine Carteron — saga terminée & 0/3 lus (en cours) ;
× Night World ; L.J. Smith — saga terminée & 3/9 lus (abandonnée) ;
× Percy Jackson ; Rick Riordan — saga terminée & 2/5 lus + 0/4 hors série lus (en cours) ;
× Quatre filles et un jean ; Ann Brashares — saga terminée & 2/5 lus (abandonnée) ;

 

Romance ;
× Avant toi ; Jojo Moyes — saga terminée & 0/2 lus (en cours) ;
× Beautiful ; Jamie Mcguire — saga terminée & 1/2 lus + 1/2 hors série lus (en cours) ;
× Charlie + Charlotte ; Shannon Lee Alexander — saga en cours ? & 0/2 lus (en cours) ;
× Dash & Lily ; D. Levithan, R. Cohn — saga terminée & 0/2 lus (en cours) ;

 

Science-fiction ;
× Dôme ; Stephen King — saga terminée & 0/2 lus (en cours) ;
× Forget Tomorrow ; Pintip Dunn — saga en cours & 0/3 lus (en cours) ;
× La Déclaration ; Gemma Malley — saga terminée & 0/3 lus (en cours) ;
× Le Chaos en marche ; Patrick Ness — saga terminée & 1/3 lus (en cours) ;
× Le passeur ; Lois Lowry — saga terminée & 0/4 lus (en cours) ;
× Red Rising ; Pierce Brown — saga terminée & 0/3 lus (en cours) ;
× The Book of Ivy ; Amy Engel — saga terminée & 2/2 lus (terminée) ;
× The Killables ; Gemma Malley — saga terminée & 1/3 lus (en pause) ;
× U4 ; Villeminot, Grevet, Hinckel, Trébor — saga terminée & 1/5 lus (en pause) ;

 

Thriller ;
× Night School ; C.J. Daugherty — saga terminée & 2/5 lus (en cours) ;
× Outliers ; Kimberly McCreight — saga en cours & 0/2 lus (en cours) ;
enjoy !

Chroniques express #1

Chroniques Express ;

Il m’arrive régulièrement de lire quelque roman et, au moment de rédiger la chronique, de me rendre compte que je n’ai finalement pas grand chose à en dire. Soit parce qu’il m’a laissé de marbre, soit parce que le roman est court et qu’un avis long comme ceux que j’ai pris l’habitude de faire desservirait l’oeuvre et son contenu. C’est pour cette raison que j’ai choisi d’instaurer un nouveau rendez-vous, qui ne sera sans doute pas régulier puisqu’il dépendra essentiellement du hasard de mes lectures. Quoiqu’il en soit, voici sans plus tard la première édition de ces chroniques express !

Un papillon dans la peau ; Virginie Lou

Une amitié soudaine et bouleversante entre deux adolescents, Omar et Alexandre ; leur cavale éperdue pour échapper à un père brutal et autoritaire ; les premières déceptions, la douleur de la perte, la torture de l’absence…

Omar raconte le destin d’Alexandre, un destin à la Rimbaud, fulgurant, imprévisible. Car la cavale a une fin, et Alexandre disparaît, peut-être pour toujours. Que reste-t-il à Omar ? Des souvenirs, des images, des questions…

138 pages ; Editions Gallimard (Scripto) ; 2002 ; Contemporain

Mon avis ; j’ai emprunté ce roman à la médiathèque sans en avoir jamais entendu parler, simplement attirée par son titre comme un papillon par la lumière — et je n’ai même pas honte de ce jeu de mots. Je ne savais pas à quoi m’attendre en me plongeant dans ce récit, mais je savais d’avance que, jusqu’ici, les parutions de la collection Scripto ne m’avaient jamais déçue. Ici non plus, pas de déception ; pas un coup de cœur non plus, mais un bon moment chargé d’émotions. Récit épistolaire rédigé du bout de la bien jolie plume de l’autrice, personnages tout en teintes de gris qui m’ont beaucoup touchée. Lu d’une traite, j’en ai été bouleversée — les pages débordent d’une tendresse infinie et d’une douleur déchirante ; j’aurais cru lire un témoignage plus qu’une fiction en parcourant les lignes. La fin, cependant, risque de déplaire à beaucoup, parce qu’elle est très ouverte, que bien des réponses aux questions qu’on se pose sont floues et libres d’interprétation. Pour ma part, ça ne m’a pas dérangée, et je recommande les yeux fermés.

★★★★½
Les gens heureux lisent et boivent du café ; Agnès Martin-Lugand

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

187 pages ; Editions Pocket ; 2016 ; Romance contemporaine

Mon avis ; le synopsis était prometteur. Les premières pages aussi. Une scène de la vie quotidienne de Diane, entourée de Colin et Clara — respectivement son époux et sa fille —, cette dernière qu’elle presse pour ne pas être en retard, les deux prunelles de ses yeux qui chahutent, rient, s’amusent, insouciants. Puis vient le drame, le banal mais tragique accident de la route qui les emporte tous les deux. S’ensuivent des scènes touchantes, poignantes, qui m’ont prise aux tripes, m’ont laissée m’attacher au personnage de Diane — j’ai compatis à sa douleur, à son monde qui s’effondrait, j’en ai voulu à ses proches qui ne la soutenaient pas, qui osaient la juger sur sa douleur quand elle venait de perdre son cœur et la chair de sa chair. Et puis, peu à peu, ma première bonne impression s’est délitée au fil de clichés qui s’amoncelaient les uns sur les autres. Le meilleur ami de Diane, Félix, qui, s’il était amusant quelquefois, était aussi lassant — archétype du meilleur ami gay, qui vit des nuits de folie et raconte ses exploits sexuels, enchaîne les partenaires comme les paires de chaussettes, ma part anti-clichés-lgbt n’a pas aimé ; et puis Edward, l’antipathique, le mauvais, le taciturne Edward au cœur-guimauve-suffit-de-creuser-un-peu, et puis la romance qui ne m’a pas subjuguée, la fin qui m’a laissé un arrière goût de « sans rire, tout ça pour ça ? »… Je sais qu’il y a une suite, et je ne la lirais sans doute pas. Je m’attendais à une histoire mêlant deuil, tranche de vie, littérature et ambiance douillette, finalement je suis plus que déçue par la tournure du roman.

★★
Blue ; Camille Pujol

Blue n’est pas une adolescente comme les autres. À seulement 17 ans, elle dissimule un lourd secret qui l’a obligée à changer brutalement de vie, à déménager avec ses parents et son jeune frère, et à rester discrète pour ne pas attirer l’attention. Mais ses mystérieux cheveux bleus captent inévitablement tous les regards et attisent la curiosité des élèves de son nouveau lycée. Et comment se fondre dans la masse alors que son ex violent refait surface et que Nathan, un jeune homme à la réputation sulfureuse, a décidé de la percer à jour ?

224 pages ; Edition Michel Laffont ; 2016 ; Contemporain

Mon avis ; j’ai cédé en premier lieu au charme superficiel de la couverture, que je trouve vraiment belle, presque poétique dans sa simplicité. Le synopsis, assez banal en somme, mais qui m’a peut-être un peu rappelée à Tes mots sur mes lèvres, allez savoir pourquoi, que j’avais beaucoup apprécié. Finalement, ça ne l’a pas si bien fait avec moi que je l’espérais. Loin d’avoir détesté ma lecture, je n’ai pas été séduite par le récit, superposition d’événements un peu « too much » sans doute à mes yeux, que j’aurais mieux vu passer si l’on avait parlé d’une jeune adulte plutôt que d’une adolescente de dix-sept ans. Contrairement à d’autres, cependant, je n’avais pas prévu la fin qui, clairement, me plaît. Je la trouve logique, même s’il y en aurait eu d’autres qui auraient tout à fait collé, je crois, celle-ci me convient parfaitement. J’ai longtemps hésité sur la note à donner à ce roman, puisque je n’ai pas utilisé mon barème pour cette fois mais seulement mon ressenti, et finalement je me vois incapable d’être trop sévère parce que le premier roman de cette très jeune autrice regorge de passion autant que de potentiel qui, s’il n’a pas été merveilleusement exploité ici, déborde d’idées et de qualités, qu’elle a désormais tout le temps d’apprendre à manier.

★★½
Et vous, les avez-vous lus ?
Qu’en avez-vous pensé ?

[TAG] La musique

La musique ;

Coucou les lecteurs !
Eh oui, encore un tag PKJ ! C’est que celui-ci me fait de l’oeil depuis longtemps, puisqu’il réunit deux de mes passions le temps de quelques questions : la lecture et la musique. Je suis de ces personnes qui se noient dans la musique à la moindre occasion : pour s’isoler, pour se calmer, pour pleurer, pour se remonter le moral, pour se réveiller, pour écrire, pour danser, tout. Pas un jour ne passe sans que j’use la batterie de mon téléphone à trop écouter mes bons airs de rock chéris. De plus, je rêve de savoir jouer de la guitare, j’apprends en autodidacte à jouer du piano sur un synthétiseur — bref, la musique empiète pas mal sur ma vie, et j’aime ça. Alors, forcément, ce tag…
Sans plus attendre : musique !

1. Lisez-vous en musique ? ;

Ça m’arrive. Chez moi, pas vraiment, je lis en silence, mais dans les transports en commun ou dans les couloirs de la fac, j’aime bien avoir mes écouteurs sur les oreilles, oui.

2. Si oui, quelle est votre lecture du moment et quelle(s) chanson(s) vous accompagne(nt) ? ;

J’ai plusieurs lectures en cours, mais le bouquin que je trimbale partout ces derniers jours, c’est Dans le désordre (fiche Livraddict) de Marion Brunet. Et les chansons qui m’accompagnent… La playlist de mon téléphone en aléatoire. Beaucoup de Thousand Foot Krutch, de We The Kings, de Linkin Park, d’Halsey, de Fall Out Boy, un peu de Blood on the Dancefloor et de Boy Epic… Vous voyez le topo.

3. Citez un roman qui parle de musique ;

On me l’a prêté mais je ne l’ai pas encore lu, il s’agit du premier double tome des Cordes de Cristal (fiche Livraddict) d’Anne Robillard. Les avis ne sont pas très enthousiastes, mais bon, reste toujours à se faire sa propre opinion !

4. Citez un héros/une héroïne de roman qui chante ;

Jace, dans Tant d’étoiles dans la nuit (chronique) de Charlotte Bousquet. Chanteur et guitariste de son état, connu en plus de ce que je m’en souviens !

5. Avez-vous des souvenirs livresques associés à de la musique (une chanson qui vous fait penser à un livre…) ? ;

L’Atelier Imaginaire, pendant la quinzaine littéraire… octobre 2014, octobre 2015… Beaucoup de livres, et puis des spectacles. J’associe particulièrement l’édition 2014 à la chanson Gracias a la vida. C’était une des plus belles expériences de toute ma vie, entourée de passionnés de littérature et d’arts en tous genres comme je l’étais, le suis ; cette chanson était notre hymne, que je me suis même amusée à parodier à l’époque avec des anecdotes qui nous concernaient, nous et notre séjour livresque, poétique, théâtral et musical. ♥

6. Citez un livre dont le titre évoque la musique ;

Alors, pour le coup je « triche » un peu parce que je ne vais parler que du titre VO (mais, enfin, il est en VO dans ma wishlist, et je viens juste de découvrir en le cherchant sur Livraddict qu’il avait été traduit en France sous le titre Une nuit à New York…), il s’agit, vous l’aurez peut-être compris, de Nick & Norah’s Infinite Playlist (fiche Livraddict), une petite romance sans prétention que je me déciderai peut-être à lire un jour, enfin.

7. Citez un livre dont la couverture est explicitement musicale ;

Je pense que les couvertures de la duologie Monsters of Verity de Victoria Schwab sont suffisamment explicites en terme de musique : This Savage Song et la suite Our Dark Duet (fiche Livraddict). Et de prime, elles sont magnifiques.

8. Citez un personnage de livre qui joue d’un instrument de musique ;

Caumes, le personnage principal d’A la place du coeur (chronique) d’Arnaud Cathrine. Il prend des cours de piano, avec une vieille peau particulièrement désagréable que je n’aimerais clairement pas avoir comme professeure…

9. Citez un roman pour lequel l’auteur propose une playlist ;

Dans les premières pages de Laisse brûler (fiche Livraddict), Antoine Dole a inséré une playlist sympathique que j’ai beaucoup aimé découvrir. Il me semble que c’est assez commun dans les bouquins de la collection Exprim, si je ne m’abuse…

Et c’est ainsi que se termine ce tag, placé sous le signe de la musique ! J’invite quiconque voudrait le faire à répondre aux questions et, pourquoi pas, à partager le lien dans les commentaires ! Je me ferai un plaisir de vous lire. ♥

À la place du cœur, saison 2 ; Arnaud Cathrine

Fiche d’identité ;

Auteur ; Arnaud Cathrine
Editeur ; Robert Laffont
Collection ; R
Parution ; juin 2017
Nombre de pages ; 291 pages
Genre ; jeunesse, drame, contemporain
Prix ; 16,50€ sur Amazon
Synopsis ;

La fin de l’année 2015 arrive à grands pas.

Je me suis souvent demandé ces derniers mois :
J’ai quoi à la place du cœur ?

A la place du cœur, j’ai toi.

Cette chronique contient des spoilers sur le tome 1 !

Lire la suite »

On My Wishlist #7

icone
J’ai songé, récemment, que ça faisait bien longtemps que je n’avais plus alimenté ce rendez-vous. J’avais dit que je posterai un on my wishlist de temps à autres, lorsque l’envie m’en prendrait, et puis finalement… finalement j’ai laissé mon blog et ces articles tomber dans l’oubli. Mais, avec mon retour (quoique ma régularité soit toujours loin, bien loin d’être au beau fixe) j’ai voulu reprendre un peu la main (sans poster nécessairement l’article le dimanche, je songeais plutôt au mercredi, de temps en temps, comme présentement…), alors voici de nouveau quelques romans de ma wishlist, qui a bien évolué depuis la dernière fois !

The Book Thief ; Markus Zusak

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s’est arrêtée. Est – ce son destin d’orpheline dans l’Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret… Celui qui l’a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres…
Pourquoi ce livre ?
Voilà bien longtemps déjà qu’il me fait de l’œil. J’ai toujours été une passionnée de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale — un des rares chapitres de la matière qui réussissaient à obtenir mon attention en cours, soit dit en passant — et de tout ce qui s’y rapportait. J’ai eu l’occasion de rencontrer, pendant la semaine de commémoration lorsque j’étais encore au lycée, une Survivante d’un camp de concentration — et c’était bouleversant — ce qui n’a fait qu’accroître encore mon intérêt pour cette période-ci de l’histoire, et pour ce livre par extension. C’est le titre qui m’a d’abord attirée — parce qu’on parle de livres, et que le terme « voleuse » m’inspire l’interdit, comme un refus à la connaissance. J’ai hâte de l’avoir enfin, hâte de le lire enfin, hâte de savoir enfin ce que ce roman a à m’apporter dans ma vie de lectrice et d’Humaine.
L’aube sera grandiose ; Anne-Laure Bondoux

Titania emmène sa fille, Nine, seize ans, dans une mystérieuse cabane au bord d’un lac. Il est temps pour elle de lui dévoiler des événements de sa vie qu’elle lui a cachés jusqu’alors. Nine écoute, suspendue aux paroles de sa mère. Flash-back, anecdotes, personnages flamboyants, récits en eaux troubles, souvenirs souvent drôles et parfois tragiques, bouleversants, fascinants secrets… Peu à peu jaillit un étonnant roman familial, qui va prendre, pour Nine, un nouveau tour au matin…
Pourquoi ce livre ?
Le premier roman d’Anne-Laure Bondoux que j’ai lu — Tant que nous sommes vivants — a été un vrai coup de cœur auquel je repense encore parfois, aujourd’hui, en songeant qu’il faudra que je le relise et que, quand même, qu’est-ce que c’était une belle histoire, qu’est-ce que c’était une belle plume. Alors, quand j’ai vu dans l’une des vidéos d’Audrey du Souffle des Mots qu’un nouveau livre de son nom allait être publié, ni une, ni deux, il a fini dans ma wishlist, priorité très grande.
Pour le moment, je ne dois pas y toucher parce que je l’ai glissé dans une wishlist pour un swap, mais autant dire que d’une façon ou d’une autre il rejoindra très vite ma pile à lire…
The becoming of Noah Shaw ; Michelle Hodkin

In the first book of the Shaw Confessions, the companion series to the New York Times bestselling Mara Dyer novels, old skeletons are laid bare and new promises prove deadly. This is what happens after happily ever after.

Everyone thinks seventeen-year-old Noah Shaw has the world on a string.
They’re wrong.
Mara Dyer is the only one he trusts with his secrets and his future.
He shouldn’t.
And both are scared that uncovering the truth about themselves will force them apart.
They’re right.

Pourquoi ce livre ?
J’ai plongé dans la trilogie Mara Dyer sans savoir dans quoi je me lançais — en ayant à peine lu la quatrième de couverture. Du moins, je l’avais lue bien auparavant, donc je savais qu’elle m’avait plu, d’une façon ou d’une autre, alors je n’ai pas cherché à la relire avant de me lancer dans ma lecture. Et je suis ressortie conquise des deux premiers tomes — le troisième attend patiemment son tour, maintenant qu’il y a rejoint ma pile à lire. Et je suis tellement tombée amoureuse du personnage de Noah que, lorsque j’ai vu, au détour du site de l’auteure, qu’une nouvelle saga allait lui être consacrée… Ni une, ni deux, direction wishlist ! Pour le moment, il n’est pas encore sorti — il faudra attendre début novembre pour ça — mais je compte d’ores et déjà le pré-commander en octobre… Raison de plus pour terminer la trilogie Mara Dyer, pas vrai ?
Et vous, quels sont les livres qui
ont rejoint votre wishlist récemment ?