Paris, Beaune : vacances, book haul et compte-rendu

bribesdevie1

Holiday time !

Ah, les vacances. J’ai longtemps envié mes amis et moins amis qui, à chaque congé, qu’il s’agisse des deux semaines de la Toussaint ou de Noël, ou des deux mois de l’été, roulaient, s’envolaient ou naviguaient vers d’autres contrées. En famille, entre amis, je jalousais un peu — beaucoup — ceux qui s’offraient du bon temps, voyaient du pays, peu importe où est-ce qu’ils échouaient. Pour ma part, je ne suis jamais partie en vacances, faute de moyens. Je ne suis même jamais partie en voyage scolaire. Et quand je dis jamais, c’est : jamais. Jamais quitté le territoire français, forcément. En vérité, le seul endroit que je connais, c’est ma région paumée, et encore, dans un rayon de cinquante kilomètres maximum. Sans rire.
Enfin, ces dernières phrases, je peux à présent les mettre au passé : passées les vacances de Noël, j’ai eu une semaine de partiels, puis une semaine de vide, du 7 au 15 janvier inclus. Ni une, ni deux, j’ai pris mes thunes, mes cliques, mes claques, et j’ai grimpé dans le train qui m’a fait voir du pays.

Lire la suite »

Publicités

Les sorties de 2017

Les sorties que j’attends en 2017

Coucou les lecteurs ! J’ai vu des articles du genre fleurir un peu partout sur les blogs, et j’ai décidé de m’y mettre aussi, en vous faisant part des ces bouquins qu’il me tarde de voir publiés en 2017 pour les rajouter à mon interminable pile à lire ma bibliothèque ! La plupart sont en VO, cela dit ; à bon entendeur, ahah !

12 janvier : Blue, Camille Pujol

Blue n’est pas une adolescente comme les autres. À seulement 17 ans, elle dissimule un lourd secret qui l’a obligée à changer brutalement de vie, à déménager avec ses parents et son jeune frère, et à rester discrète pour ne pas attirer l’attention.
Mais ses mystérieux cheveux bleus captent inévitablement tous les regards et attisent la curiosité des élèves de son nouveau lycée. Et comment se fondre dans la masse alors que son ex violent refait surface et que Nathan, un jeune homme à la réputation sulfureuse, a décidé de la percer à jour ?



17 janvier : History is all you left me, Adam Silvera

When Griffin’s first love and ex-boyfriend, Theo, dies in a drowning accident, his universe implodes. Even though Theo had moved to California for college and started seeing Jackson, Griffin never doubted Theo would come back to him when the time was right. But now, the future he’s been imagining for himself has gone far off course.

To make things worse, the only person who truly understands his heartache is Jackson. But no matter how much they open up to each other, Griffin’s downward spiral continues. He’s losing himself in his obsessive compulsions and destructive choices, and the secrets he’s been keeping are tearing him apart.

If Griffin is ever to rebuild his future, he must first confront his history, every last heartbreaking piece in the puzzle of his life.

17 janvier : Carve the Mark, Veronica Roth

On a planet where violence and vengeance rule, in a galaxy where some are favored by fate, everyone develops a currentgift, a unique power meant to shape the future. While most benefit from their currentgifts, Akos and Cyra do not—their gifts make them vulnerable to others’ control. Can they reclaim their gifts, their fates, and their lives, and reset the balance of power in this world?

Cyra is the sister of the brutal tyrant who rules the Shotet people. Cyra’s currentgift gives her pain and power—something her brother exploits, using her to torture his enemies. But Cyra is much more than just a blade in her brother’s hand: she is resilient, quick on her feet, and smarter than he knows.

Akos is from the peace-loving nation of Thuvhe, and his loyalty to his family is limitless. Though protected by his unusual currentgift, once Akos and his brother are captured by enemy Shotet soldiers, Akos is desperate to get his brother out alive—no matter what the cost. When Akos is thrust into Cyra’s world, the enmity between their countries and families seems insurmountable. They must decide to help each other to survive—or to destroy one another.

26 janvier : Caraval, Stephanie Garber

Two sisters bound by love and a father they fear escape their tiny, secluded island for the wondrous performance of Caraval, where the audience plays along in a mysterious and magical game of determining what’s real and what’s fantasy. And where only one sister might be brave enough to win the ultimate prize of ‘an impossible wish’…

Scarlett Dragna has never left the tiny isle of Trisda, pining from afar for the wonder of Caraval, a once-a-year week-long performance where the audience participates in the show.

Caraval is Magic. Mystery. Adventure. And for lonely Scarlett, it represents freedom, an escape from her abusive father and from her own dark past.

Still, Scarlett is too scared of her father to leave Trisda. Until she is kidnapped by her wild younger sister Donatella and a dangerous yet oh-so-seductive sailor named Julian and taken to the mystical Isla de los Suenos, the site of this year’s Caraval. When they arrive, her sister immediately disappears. Since protecting Tella is all she knows, Scarlett is forced to join forces with Julian and find her before the evil Master of Caraval does…

7 mars : The inexplicable logic of my life, Benjamin Alire Saenz

Sal used to know his place with his adoptive gay father, their loving Mexican-American family, and his best friend, Samantha. But it’s senior year, and suddenly Sal is throwing punches, questioning everything, and realizing he no longer knows himself. If Sal’s not who he thought he was, who is he?






28 mars : Strange the Dreamer, Laini Taylor

The dream chooses the dreamer, not the other way around–and Lazlo Strange, war orphan and junior librarian, has always feared that his dream chose poorly. Since he was five years old he’s been obsessed with the mythic lost city of Weep, but it would take someone bolder than he to cross half the world in search of it. Then a stunning opportunity presents itself, in the person of a hero called the Godslayer and a band of legendary warriors, and he has to seize his chance to lose his dream forever.
What happened in Weep two hundred years ago to cut it off from the rest of the world? What exactly did the Godslayer slay that went by the name of god? And what is the mysterious problem he now seeks help in solving?

The answers await in Weep, but so do more mysteries–including the blue-skinned goddess who appears in Lazlo’s dreams. How did he dream her before he knew she existed? and if all the gods are dead, why does she seem so real?

In this sweeping and breathtaking new novel by National Book Award finalist Laini Taylor, author of the New York Times bestselling Daughter of Smoke & Bone trilogy, the shadow of the past is as real as the ghosts who haunt the citadel of murdered gods. Fall into a mythical world of dread and wonder, moths and nightmares, love and carnage.

Welcome to Weep.

Voici pour la première sélection à chaud ! Il y en aura sûrement d’autres au fur et à mesure de l’année, des auxquelles je ne pense pas dans l’immédiat, et puis aussi quelques unes que je n’ai pas forcément mises — notamment des sorties paperback de bouquins VO déjà parus en hardback, mais du coup ça ne compte pas vraiment héhé !
Et vous, il y a des livres dont vous attendez la parution avec impatience au cours de l’année à venir ? Dites-moi tout !

[Tag/Bilan] Adieu 2016 !

[TAG/BILAN] Adieu 2016 ;

Coucou les lecteurs ! Ca y est, on y est : 31 décembre, ce soir on va réveillonner ! Le Père Noël nous a gâté, voici nos premiers pas empressés en direction de la nouvelle année. Que 2016 nous ait déçus ou ravis, qu’elle nous ait quelquefois déroutés, qu’elle ait été secouée des soubresauts des aléas de la vie, cette fois-ci c’est fini ! Plus que quelques heures, je vous souhaite santé et bonheur !
En attendant, et parce qu’il faut bien terminer l’année en beauté ici aussi, un petit bilan suivi de quelques résolutions de lectrice et blogueuse pour 2017, le tout conclu par le TAG Pocket Jeunesse : Adieu 2016 qui a déjà été de nombreuses fois repris mais qui permet de faire une rétrospective plutôt sympathique à mes yeux !

Le bilan de l’année ;

Cette année, j’ai lu 22 romans, dont deux en janvier, un en mars, un en avril, un en mai, un en juillet, un en août, deux en septembre, deux en octobre, quatre en novembre et sept en décembre. Etrangement, c’est toujours quand vient la période hivernale que je lis le plus de bouquins d’affilée, allez savoir pourquoi ! Peut-être que la saison froide est une bonne période, voilà tout… Couvertures, chocolat chaud et bon bouquin, hmmm le pied !

J’ai publié 14 articles : c’est peu, mais il est vrai que j’ai un peu lâché la blogosphère pendant une bonne partie de l’année avant d’y revenir un peu plus régulièrement ces dernières semaines. J’espère trouver un rythme pour l’année à venir qui me permettra de concilier études, lectures, blog, écriture et vie hors-internet sans trop de mal. C’est possible, je le sais, mais je suis tellement désorganisée…

J’ai eu huit coups de coeur plus ou moins forts, qui vont de la lecture marquante qui détonne au véritable coup de foudre sans précédent, ce qui est un gros record pour moi qui avait tendance à ne jamais dépasser les deux, trois à l’année !

J’ai organisé une lecture commune autour d’Eleanor & Park de Rainbow Rowell sur Livraddict, et elle se poursuit d’ailleurs jusqu’au 31 janvier si certains sont intéressés !

Je n’ai remporté aucun challenge, parce que j’ai trop peu lu, mais je me suis lancée dans plusieurs d’entre eux pour 2017, je vous en dirai bientôt un peu plus en essayant de vous les présenter un par un tout au long du mois de janvier !

Je ne ferai pas de point statistiques ici, parce que ce n’est pas ça le plus important : j’ai quelques retours, des commentaires d’autres blogueurs et c’est ça qui fait le plus plaisir, donc je voudrais surtout dire un grand MERCI aux fidèles au poste qui me suivent, vous êtes adorables ! ♥

Les bonnes résolutions ;

J’ai toujours été d’une nullité sans nom pour tenir mes bonnes résolutions. Soit par flemme et manque d’envie (je plaide coupable), soit parce que ma vie prend des détours en milieu d’année auxquels je ne pense pas forcément quand vient le premier de l’an. Une nouvelle année, c’est toujours plein de projets, des « cette année, ça y est, je fais ça, et ça, et puis ça aussi ! » et parfois des déceptions quand on se rend compte en avril qu’on a déjà laissé tomber, ou que vient décembre et qu’on se souvient vaguement de ce qu’on s’était promis de faire, de tout ce qui est passé à la trappe, on se dit c’est dommage, mais bon, la vie et ses tracas… Et le pire, dans tout ça, c’est que ça ne nous empêche pas de recommencer l’année suivante !

Enfin, mes résolutions sont déjà plus ou moins prises dans ma vie personnelle, elles sont à peu près les mêmes que tous les ans, c’est à dire bosser en cours, avoir mes semestres, mon année, revoir plus souvent mes amis du lycée, profiter un peu plus de ma famille, profiter d’avoir de l’argent et peu de responsabilités financière pour voir du pays, bref, on connaît le topo. Eventuellement, pourquoi pas, je pourrai en faire un article à votre demande, mais ça ne me paraît pas plus nécessaire que ça !

En attendant, voici mes quelques petites résolutions en rapport avec mon blog et la lecture en général, que j’espère pouvoir tenir au cours de 2017 :

Être plus régulière. J’aimerais, comme je le disais plus haut, trouver un rythme auquel je me tiendrai pour ne pas passer trois semaines sans rien poster puis enchaîner six articles sur une semaine. Peut-être une chronique tous les samedis, ou un samedi sur deux, dépendamment de mon rythme de lecture étant donné que c’est rare que je lise un livre par semaine. Voyez vous-mêmes : 54 semaines sur une année, et seulement 22 lectures pour 2016, on a vu mieux ! A côté de ça, un book haul à chaque fin de mois, un tag ou deux par mois, un article sur mon avancée dans les challenge à chaque mois…
Intégrer de nouveaux concepts d’articles au blog. J’ai des idées, j’y travaille, à voir si, une nouvelle fois, je saurai m’y tenir… En espérant que ça vous plaise, surtout, puisque c’est le but !
Commenter un peu plus les blogs des autres. C’est vrai que je n’y pense pas forcément, je flâne, je lis, mais je ne laisse pas toujours de petit mot alors que je sais que ça fait plaisir comme j’adore avoir des commentaires sur mes articles. Non, vraiment, il faut que je me sociabilise un peu plus sur la blogosphère, ça ne va plus !
Rattraper mes chroniques en retard. Comment vous dire que sur les 22 bouquins lus en 2016, je crois que je n’en ai chroniqués que six ? En témoigne la liste des « chroniques à venir » qui n’a de cesse de s’allonger dans la colonne de droite… Mine de rien je crois que je vais les écrire et en programmer une toutes les deux semaines, ça me permettrait plus facilement de trouver un bon rythme, je crois !
Chroniquer chaque livre rapidement. Je traîne pour taper mes chroniques, je pense que m’accorder une semaine maximum entre le moment où je termine un bouquin et celui où je le chronique est un bon compromis. Juste assez de temps pour ne pas être « à chaud » et sans recul, et pas trop longtemps pour ne pas oublier les détails importants.
Lire plus de livres en VO. J’en ai beaucoup qui attendent dans ma PAL, j’adore lire en VO, mais je le fais trop peu. Je pense organiser plus de lectures communes autour de mes bouquins VO, ça me donnera le courage pour les ouvrir et ne pas les laisser croupir pendant six mois avant de daigner y jeter un œil.
Lire plus, tout simplement. Parce que les mois où je ne lis pas ou peu, ça me manque. Mais je n’arrive pas à m’aménager du temps, entre l’écriture qui m’en bouffe pas mal et les études qui s’y mettent elles aussi, comment dire… Ça devient un petit peu compliqué ! Mais ça, j’ai bon espoir de repartir sur de bonnes bases pour l’année à venir !

Le TAG ;
1. Vos trois lectures préférées de l’année ;

Hmmm… Question difficile. Dans le vif, comme ça, le premier bouquin auquel je pense c’est La langue des bêtes de Stéphane Servant, qui fut vraiment un gros coup de cœur, un coup de foudre je dirais, même ; une lecture magique, magnifique, à tomber par terre, dont la chronique est disponible par ici. Je pourrais aussi citer Tant d’étoiles dans la nuit écrit par Charlotte Bousquet. La chronique n’est pas encore disponible, mais je parle de ce bouquin partout, je déblatère pendant des heures dessus si l’on ne m’arrête pas, j’en perds mes mots, il m’a secouée, marquée, il était tellement beau. Juste, bordel : lisez-le, vous n’en sortirez pas indemne. Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven a aussi été une lecture bouleversante que je recommande à tous, sauf à ceux qui sont un peu brusqués par le thème de la dépression, du suicide, ce genre de choses. Je l’ai terminé en pleine nuit et j’ai fondu en larmes sans plus pouvoir m’arrêter, je m’attendais à tout sauf à ça, c’était… wow. Et, pardon, mais je ne peux vraiment pas m’arrêter à trois bouquins, il faut que je vous glisse au moins un mot à propos de Laisse brûler d’Antoine Dole et Le cœur des louves de Stéphane Servant : deux bouquins qui détonnent à leur façon, qui explorent et explosent, deux bombes lâchées entre les mains des lecteurs qui sont juste à lire, point barre, pas le choix.

2. Vos trois plus grandes déceptions ;

Question difficile encore, car je ne crois pas avoir vraiment eue de grosse déception. J’arrive en général toujours à trouver du bon dans mes lectures, alors parler de véritable déception c’est un peu mission impossible. Je parlerai plutôt de livres que j’ai appréciés, sans plus, parce que je n’ai pas tout à fait compris l’engouement autour d’eux parce qu’il ne m’a pas emballée autant qu’il semble en avoir emballés ou bien parce que des détails m’ont chiffonnée et empêchée d’apprécier ma lecture comme je l’aurais voulu.
De ce côté-là, il y a bien eu Et mes yeux se sont fermés de Patrick Bard, qui était globalement bien, que j’ai dévoré en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, mais qui a manqué de quelque chose. Peut-être qu’à propos de la radicalisation, je préférerais lire des témoignages, je ne sais pas : si le bouquin paraissait réaliste la majorité du temps, il y avait des passages, des détails, des manques qui m’ont fait un peu soupiré parce que tout à coup, la fiction me revenait en tête. Dommage. Il y a aussi Sentiment 26 de Gemma Malley, qui n’avait de toute façon pas emballé grand monde, et j’ai compris pourquoi en le lisant. J’ai vraiment mis du temps à le terminer, le bouquin traîne en longueur, et il n’y a vraiment que dans le dernier quart du livre que les choses prennent une tournure intéressante. J’avoue que je jetterai volontiers un œil au deuxième tome, mais pour ça, il faudra que je me le procure en VO, puisqu’il semble n’avoir pas été traduit en français ! A croire que ça n’a pas très bien marché…
Et je n’en trouve vraiment pas de troisième, alors je m’arrêterai à deux.

3. Le meilleur roman PKJ lu cette année ;

C’est cruel de demander ça à une fille qui ne sait pas chez qui est édité tel ou tel bouquin, ça l’oblige à réfléchir ! Après vérification, je crois n’avoir lu que deux bouquins chez PKJ cette année (j’espère en lire un peu plus l’an prochain), à savoir The Book of Ivy d’Amy Engel, et Eleanor & Park de Rainbow Rowell, et je dois avouer que j’ai adoré les deux, même s’ils n’ont vraiment rien à voir l’un avec l’autre. Je ne saurai pas choisir, alors tant pis, je laisse les deux héhé.

4. Votre livre préféré dans un genre qui n’est pas votre préféré ;

Sans aucune hésitation, je réponds Les Fiancés de l’Hiver de Christelle Dabos, le premier tome de la Passe-Miroir. Eh non, je n’aime habituellement pas la fantasy. Pour dire, je dois être une des rares à ne pas avoir accroché à l’univers d’Ewilan et d’Ellana, quand bien même j’adore toutes les autres œuvres de Bottero qui n’aient pas un pied dans la fantasy. J’adore le contemporain, la dystopie, tout ce qui trouve ses accroches dans le monde réel parce que je sais me le représenter, et c’est ce que j’aime : réussir à visualiser un décor sans avoir à forcer. Pourtant, Christelle Dabos m’a conquise sans un seul accroc !

5. Le meilleur nouvel auteur lu ;

Stéphane Servant, sans conteste. J’ai découvert cet auteur début 2016 avec La langue des bêtes, j’ai lu Le cœur des louves en novembre, et les deux ont été des coups de cœur de dingue desquels j’ai relevé un bon demi-millier de citations plus sublimes les unes que les autres. J’adore la plume de Stéphane Servant, la poésie de ses mots, la façon dont il les assemble pour en faire quelque chose d’unique qui résonne fort dans la tête et dans le ventre. J’adore l’univers qu’il crée, ses problématiques, la touche de magie, de mystère, de folie quelquefois qui me charme, le trop-plein d’humanité qui déborde de ses récits. C’est merveilleux, je suis tombée amoureuse des phrases de cet homme.

6. Le premier roman lu en 2016 ;

Ce fut un roman reçu en partenariat avec Lecteurs.com, à savoir Je t’ai rêvé de Francesca Zappia, dont la chronique est disponible à cette adresse. Une très bonne lecture et romance autour de la schizophrénie, que j’ai adoré dévorer, et que je recommande chaudement !

7. Le dernier roman lu en 2016 ;

Il n’est pas encore tout à fait terminé, mais vu le peu de pages qu’il me reste je pense le finir sur mon canapé ce soir entre l’entrée et le plat de résistance pendant le réveillon, et il s’agit de Si j’étais un rêve… de Charlotte Bousquet. Jusqu’ici, j’adore vraiment ma lecture ! C’est simple, ça se lit vite, je l’ai commencé hier soir et quasiment fini dans la foulée. C’est de l’épistolaire les pages défilent et les protagonistes sont attachantes… Bref, un plaisir !

8. La meilleure série livresque ;

Je demande un joker ici, parce que je lis peu de saga. Enfin, j’en lis, mais pour la plupart, je n’en suis qu’au premier tome de chacune. Il y en a très peu dans lesquelles j’ai lu plus de deux tomes, parce que je suis toujours en train d’acheter des one-shot ou des nouveaux premiers tomes d’autres séries plutôt que de continuer celles en cours. Mais, si vraiment je devais choisir, il y en a deux qui me viennent aussitôt. La première est chère à mon cœur parce qu’elle a bercé mon enfance et que je n’aurais jamais commencé à lire ni à écrire sans elle, et il s’agit de La Guerre des Clans d’Erin Hunter. Pour ceux qui s’y connaissent un peu, je me suis arrêtée au quatrième tome du troisième cycle et j’ai lu deux hors série. En somme, j’ai lu dix-huit bouquins de la saga ! Sinon, Night School de C.J. Daugherty m’a beaucoup surprise et marquée. On s’attend à une histoire de vampires, d’autant que le nom rappelle peut-être un peu La maison de la nuit de P.C. Cast, et je sais que dans les conversations ça m’est déjà arrivé que certains confondent, mais en vérité c’est beaucoup plus recherché que ça, mystérieux, troublant… Vraiment, j’adore ! Cela dit, je n’ai lu que les trois premiers tomes, il faut vraiment que je termine d’autant qu’il ne m’en reste plus que deux pour terminer !

9. La meilleure adaptation cinématographique/en série ;

Je regarde trop peu de films et séries, c’est un peu difficile du coup et… Eh bien le seul que je vois, là, c’est le premier Hunger Games. J’ai adoré le premier tome, j’ai adoré le premier volet, que dire de plus ? L’action est à son rendez-vous, Rue m’a déchiré le cœur dans le bouquin comme dans le film, j’ai pleuré comme une enfant et ceux qui l’ont lu et/ou vu comprendront de quoi je parle, j’espère.

10. Le meilleur souvenir livresque ;

J’ai du mal à saisir la question, mais disons le meilleur souvenir dans ma vie qui avait trait de près ou de loin à des livres ou des auteurs… Sans hésiter, les Journées Magiques de l’Aterlier Imaginaire, qui prennent place au cours de la Quinzaine Littéraire qui se déroulent dans ma ville. J’y suis allée en 2014 et 2015, ce sont quatre jours et demi (du jeudi matin au lundi midi, à la fin de la deuxième semaine d’octobre) avec des lycéens de toute la France, lauréats du concours général (et les élèves méritants des lycées de ma région, j’en ai été par deux fois, fierté personnelle, c’est aussi parce que c’est notamment la documentaliste qui s’occupait des instructions et qu’elle savait à quel point j’étais mordue de lecture, on passait des heures entières à parler bouquins !) réunis dans un hôtel de ma ville. On y voit des pièces de théâtre souvent contemporain, on rencontre des auteurs, on reçoit des livres qu’ils ont écrits et ils nous les dédicacent, on est au plus près des artistes en tout genre qui se produisent sous nos yeux : comédiens, chanteurs, musiciens, tous souvent peu connus et pourtant tellement talentueux. Mon coup de cœur les deux années d’affilée va à William Mesguich, un comédien dont je suis tombée en fol amour — en même temps qu’il m’a faite tomber en fol amour pour Les mémoires d’un fou de Flaubert, alors même qu’à ce moment-là je faisais la guerre à Madame Bovary (ceux qui ont passé leur bac L en 2016 savent de quoi je veux parler). Bref, j’aimerais y être de nouveau et revivre ces Journées Magiques qui portent si bien leur nom. ♥

11. Le livre dont tout le monde a parlé (que vous l’ayez lu ou non) ;

Comme je suis la communauté française mais aussi anglaise, j’en citerai deux qui ont beaucoup secoué les foules ces derniers temps. Tout d’abord, aussi bien chez les anglophones que sur nos terres francophones et sûrement dans tous les pays où il a été traduit, le nouveau bouquin de J.K. Rowling, Harry Potter et l’Enfant Maudit a fait parler tous les Potterhead recensés. Je ne l’ai pas lu et ne compte pas le lire, tout simplement parce que je n’ai de toute façon jamais lu Harry Potter. Un jour, peut-être, mais pour l’instant ça ne me fait pas très envie, je dois l’avouer !
Il y a aussi Carry On de Rainbow Rowell qui a su faire parler de lui. La blogosphère anglophone s’est enthousiasmée à moult reprises à son propos, les francophones qui lisent en VO ont eux aussi eu tendance à apprécier voire adorer leur lecture, et maintenant que sa prochaine sortie est annoncée chez Pocket Jeunesse en janvier, on en parle de plus belle sur les blogs français. Il me semble d’ailleurs que c’est l’une des sorties de 2017 les plus attendues… Pour ma part, je l’ai en VO, il attend bien sagement dans ma PAL et j’ai on ne peut plus hâte de l’en sortir !

12. Le livre que vous avez le plus conseillé ;

Ahahah alors là, pas de doute quant au bouquin avec lequel j’ai dû soûler tout mon entourage ! J’ai conseillé, presque mis de force entre les mains de mes amis à moult reprises mon petit bébé, mon bouquin doudou favoris, à savoir Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers de Benjamin Alire Saenz, dont vous pouvez lire la chronique par ici. Autant dire que j’ai fait sombrer plusieurs copines lectrices du côté obscur de la force, et que je n’en suis absolument pas désolée héhé. Sinon, un peu de la même façon, je n’ai pas arrêté de recommander les bouquins de Stéphane Servant… Non, ceci n’est pas un message subliminal, c’est tout à fait faux !

13. Le livre avec la plus belle couverture ;

Oh, non, ça c’est beaucoup trop cruel ! Je voulais tricher en choisissant la plus belle couverture parmi seulement les bouquins que j’ai lus cette année, mais, en fait, aucune ne m’a vraiment marquée. Du coup, ça devient compliqué, parce que j’en aime vraiment beaucoup ! Mais je vais encore limiter un peu en ne prenant en compte que les couvertures des bouquins que je possède dans ma bibliothèque, ni plus ni moins. Du coup, pardon, mais je suis quand même obligée de faire une sélection de trois pour ne pas être (trop) frustrée de devoir choisir !

14. L’auteur le plus lu ;

Question compliquée encore ; enfin pas tellement : disons plutôt qu’il y a trois auteurs dont j’ai lu deux bouquins cette année. En premier lieu, Stéphane Servant, comme déjà cité plus haut, avec La langue des bêtes et Le cœur des louves sur lesquels je ne dirai rien de plus parce que je crois qu’à force, vous avez compris. Il y a aussi eu Charlotte Bousquet dont j’ai déjà parlé aussi, avec Tant d’étoiles dans la nuit et Si j’étais un rêve… donc encore une fois je ne m’étendrai pas. Et enfin, j’ai aussi lu deux bouquins de Rick Riordan, à savoir les deux premiers tomes de Percy Jackson. Il faut vraiment que je continue, parce que j’adore cette saga qui n’est pas trop prise de tête et qui se lit assez vite. Cela dit je pense que je ne chroniquerai qu’une fois que j’aurai lu la série entière pour en parler dans sa globalité !

15. Le livre que vous attendez le plus en 2017 ;

Pour cette question, je vous renvoie à l’article qui sera publié demain matin à propos de toutes les sorties que j’attends avec impatience en 2017. Encore une fois, ce sera beaucoup de VO, mais on ne change pas une équipe qui gagne… Enfin, pour répondre à la question malgré tout, je dirai que le bouquin dont j’attends la sortie sans plus tenir en place, c’est History is all you left me d’Adam Silvera, à paraître en VO le 17 janvier. Une histoire de deuil, de dépression, de reconstruction ; un garçon qui perd celui qu’il aimait dans un accident tragique, et qui doit faire face à son monde qui vient d’imploser. Il sombre, se perd en choix destructeurs et autre obsessions compulsives… En bref, je pense que ce livre va me faire pleurer, mais il faut croire que j’aime bien me faire du mal !



Eh voilà, cet article est terminé ! Je sais, il était long, j’espère ne pas vous avoir perdu en cours de route, sinon je m’en excuse, mais je préférais tout condenser en un seul plutôt que de m’éparpiller puisque tout est sur le même thème etc. Bref, j’espère que me lire vous aura plu ; n’hésitez pas à partager vos résolutions livresques ou les articles qui mènent à vos bilans ou vos tag adieu 2016, je serai ravie de vous lire !

En attendant, je vous souhaite un bon réveillon, une bonne année, je vous envoie des bisous et mes meilleurs vœux pour l’année à venir. Qu’elle vous soit favorable, qu’elle soit marquée par la réussite de vos projets quels qu’ils soient et aussi fous qu’ils puissent être (sauf s’il s’agit de dominer le monde, ça, c’est réservé à nos amis à poils et à griffes). Que 2017 soit placée sous le signe des rêves accomplis !
On se retrouve l’année prochaine les amis, pour de nouvelles lectures et autant d’articles ! Je vous embrasse sur les deux joues. ♥