A List of Cages ; Robin Roe

Fiche d’identité ;

Auteur ; Robin Roe
Editeur ; Disney-Hyperion
Parution ; janvier 2017
Nombre de pages ; 310 pages
Genre ; contemporain, drame
Prix ; *11,76€ en format hardback & 8,68€ en format paperback sur Buy This Book from Book Depository, Free Delivery World Wide
Synopsis ;

« When Adam Blake lands the best elective ever in his senior year, serving as an aide to the school psychologist, he thinks he’s got it made. Sure, it means a lot of sitting around, which isn’t easy for a guy with ADHD, but he can’t complain, since he gets to spend the period texting all his friends. Then the doctor asks him to track down the troubled freshman who keeps dodging her, and Adam discovers that the boy is Julian—the foster brother he hasn’t seen in five years.

Adam is ecstatic to be reunited. At first, Julian seems like the boy he once knew. He’s still kindhearted. He still writes stories and loves picture books meant for little kids. But as they spend more time together, Adam realizes that Julian is keeping secrets, like where he hides during the middle of the day, and what’s really going on inside his house. Adam is determined to help him, but his involvement could cost both boys their lives… »

Trigger warning : violence extrême sur mineur, détaillée et fréquente. Forme d’anxiété sociale.

Lire la suite »

Publicités

Les 5/5, T1 : En équilibre ; Anne Plichota et Cendrine Wolf

Fiche d’identité ;

Autrices ; Anne Plichota & Cendrine Wolf
Editeur ; XO
Parution ; octobre 2017
Nombre de pages ; 280 pages
Genre ; jeunesse, contemporain
Prix ; 16,90€ sur Amazon
Synopsis ;
FAR a 16 ans, c’est une jeune fille surdouée, déchirée entre deux cultures.
MERLIN et TITUS, les jumeaux, sont déscolarisés, ils ont 17 ans et la précarité est leur quotidien.
TOM, 13 ans, acrobate, solitaire et rebelle, ne connait pas le manque, si ce n’est l’estime de son père.
JOHN, enfin, le plus jeune, 12 ans, est un garçon né dans un corps de fille, choyé par ses parents mais incompris du reste du monde.Tous ont quelque chose a prouver, une blessure à soigner. Tous vont se retrouver autour d’une même passion, les sports de la rue, et d’une même quête: la justice.
Le grand frère de Tom, Lip, va leur donner l’occasion de mener le combat. Révolté par le cynisme de son père, qui n’a de cesse de s’enrichir sur le dos des pauvres, il décide de faire des 5/5 un clan, les transformants en robin des bois des villes.
Bientôt, les cinq ados vont mener la vie dure à tous les profiteurs sans scrupules. Sans se douter des dangers auxquels ils vont être confrontés…

Lire la suite »

Laisse brûler ; Antoine Dole

Fiche d’identité ;

Auteur ; Antoine Dole
Editeur ; Sarbacane, collection Exprim’
Parution ; 2010
Nombre de pages ; 190 pages
Genre ; contemporain, lgbt m/m, pour public averti
Prix ; n’est plus édité // devrait être ré-imprimé en 2019…
Synopsis ;
Il y a Noah, abonné à « l’auto-lynchage mental », qui se gave de rancœur et de médicaments depuis six ans – depuis qu’un certain Julien l’a anéanti. Ses journées, il les passe assis sur un banc, en bas de l’endroit où c’est arrivé. Il y a Maxime, scénariste-télé raté, qui tombe amoureux de Noah juste au moment où celui-ci rompt avec lui : et ce qu’il croit d’abord être une banale rupture fait exploser sa vie. Et puis il y a Julien, animateur-vedette d’une petite chaîne câblée, qui s’éveille nu, dans une cave, ligoté à une chaise… Noah, Julien, Maxime : trois trajectoires qui se croisent et s’embrassent pour mieux s’embraser. À l’origine de ce triangle noir, un secret profond, abyssal ; le brasier d’une plaie ouverte qui consume les êtres et les pousse aux pires folies.

Lire la suite »

À la place du cœur, saison 2 ; Arnaud Cathrine

Fiche d’identité ;

Auteur ; Arnaud Cathrine
Editeur ; Robert Laffont
Collection ; R
Parution ; juin 2017
Nombre de pages ; 291 pages
Genre ; jeunesse, drame, contemporain
Prix ; 16,50€ sur Amazon
Synopsis ;

La fin de l’année 2015 arrive à grands pas.

Je me suis souvent demandé ces derniers mois :
J’ai quoi à la place du cœur ?

A la place du cœur, j’ai toi.

Cette chronique contient des spoilers sur le tome 1 !

Lire la suite »

Et j’ai dansé pieds nus dans ma tête ; Olivia Zeitline

Fiche d’identité ;

J’ai été écrit par Olivia Zeitline et je suis sorti en juin 2017 aux Editions Solar. Je suis un petit bouquin de 144 pages, quelques heures c’est bouclé ! Si je t’intéresse, tu me trouveras au rayon des contemporains ou des psychologie et bien-être.
Synopsis ;
Un soir, une phrase étrange au ton mélodique, comme un air de musique, résonne dans la tête de Charlotte. Peur ou prémonition ?
Après un burn-out, Charlotte, une jeune trentenaire, quitte son job dans le marketing et tire un trait sur son ancienne vie. Elle retourne à ce qui la fait vibrer depuis toujours, la danse. Mais rien ne se passe comme elle le voudrait : les factures s’accumulent, sa relation amoureuse s’étiole, son rêve s’éloigne. Stella, une amie musicienne, lui conseille alors d’écouter sa voix intérieure et lui ouvre le chemin de l’intuition. De rencontre en rencontre, pas à pas, Charlotte apprendra à apprivoiser cette voix mystérieuse, à se fier aux signes du hasard et à suivre les mouvements de son corps.

Lire la suite »

Tant d’étoiles dans la nuit ; Charlotte Bousquet

Fiche d’identité ;

Je suis l’oeuvre de Charlotte Bousquet et je suis paru le 9 mars 2016 aux éditions Rageot. Je suis tout juste 224 pages à lire à ton bon plaisir. Si je t’intéresse, tu me trouveras au rayon des romans contemporains, en compagnie des autres drames. Je suis un tome unique, et je me suffis bien à moi-même !
Synopsis ;

Lors d’un festival de rock à Milwaukee, le chanteur Jace D. est victime d’un guet-apens et laissé pour mort. Célèbre pour ses excès et ses conquêtes féminines, Jace est un séducteur. À l’hôpital, où il est plongé dans le coma, défilent Sidney sa guitariste, ses ex-petites amies Blondie et Ellen, des groupies, son producteur… Rivaux, tous entretiennent avec lui des liens passionnés sinon passionnels, connaissent une partie de son passé et sa véritable personnalité. Une à une, les étoiles qui scintillent autour de Jace tentent d’éclairer sa nuit…

Lire la suite »

Pardon ; Erika Boyer

Fiche d’identité ;

J’ai été écrit par Erika Boyer et je suis de ces bouquins auto-édités. Je suis sorti le 8 novembre 2016, et je suis tout juste 208 pages à faire tourner. Si je t’intéresse, tu me trouveras au rayon des romans contemporains, sur l’étagère de la romance.
Synopsis ;

Tandis que le monde évolue et que la jeunesse fait preuve d’une plus grande ouverture d’esprit qu’avant, il reste tout de même des sujets dont il ne faut pas parler, des tabous qui ne sont pas prêts à être brisés. Mais quand l’inceste cache un amour inconditionnel, que deux âmes ont simplement eu la malchance de ne pas naître dans les bons corps, n’est-il pas envisageable d’accepter l’inacceptable ?

Will ne prendra pas le risque, il préférera partir à 600 km de sa soeur plutôt que de potentiellement l’entraîner dans sa déchéance. Reste à savoir si « loin des yeux, loin du coeur » est une réalité ou bien un proverbe menteur, et si Sarah acceptera de perdre son frère dans ce sacrifice amoureux.

« Je ne veux pas tourner la page. J’aime ce livre dont nous sommes les héros. »

Lire la suite »

Et mes yeux se sont fermés ; Patrick Bard.

Fiche d’identité ;

J’ai été écrit par Patrick Bard et publié aux éditions Syros, le 25 août 2016. Je suis un peu moins de 200 pages à dévorer et, si je t’intéresse, tu me trouveras au rayon des romans contemporains. Je suis un tome unique, si jamais tu te posais la question.
Synopsis ;
Tout le monde change durant l’adolescence. Maëlle n’est pas différente des autres filles de seize ans. Cette année-là, elle passe de plus en plus de temps sur facebook, abandonne le sport, modifie sa façon de s’habiller, quitte son petit ami…. Sans hésitation ni compromis, elle prend un virage à 180°. S’il y a une chose qui ne change pas chez Maëlle, c’est son caractère déterminé. C’est pour sauver le monde que, victime d’un rapt mental, elle rejoint les combattants de Daesh.
Maëlle devient Ayat.

Lire la suite »

Wonder ; RJ Palacio.

test


Auteur : RJ Palacio
Editions : Pocket Jeunesse (Best Seller)
Nombre de pages : 504 pages
Prix : 7,90€ euros
Date de sortie : 22 mai 2014
Genre : Contemporain
Ma note : ★★★★★

test3 résumé

« Je m’appelle August.
Je ne me décrirai pas.
Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire.

Né avec une malformation faciale, Auggie n’est jamais allé à l’école.
A présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège…
Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux, malgré tout ?

Ne jugez pas un livre garçon à sa couverture son apparence »

test2 avis

Encore un livre qui a fait un bruit de dingue sur la blogosphère, et pour lequel je n’ai pas tout de suite cédé. Quand bien même il passait sous mes yeux et entre mes mains à chaque fois que je faisais un tour à la librairie, je l’y laissais et je cédais pour un autre. Il me narguait, mais d’autres me tentaient plus que lui. Cependant, quand je l’ai vu dans les rayons du CDI de mon lycée, plus question de se chercher des excuses : c’était le prendre, ou honte sur moi. La documentaliste m’a lancé un « il est génial » et j’ai décidé de lui faire confiance, comme bien souvent.

Pourtant, cette fois-ci, ce ne fut pas le coup de cœur auquel je m’attendais. Je le lisais souvent quand j’avais un moment libre, mais je ne l’ai pas dévoré comme je l’espérais. Il faut dire, on m’avait tellement rabâché qu’il était génial, qu’il était touchant au possible et qu’il faisait pleurer comme peu d’autres… Que j’en attendais peut-être trop, au fond. C’est l’une des raisons pour lesquelles je n’aime pas lire un livre qui fait beaucoup de vagues au moment où l’on ne parle que de lui : je laisse passer du temps pour que ladite vague retombe, et alors je me lance. Cette fois, pas une mauvaise pioche, mais pas non plus franchement ce à quoi je m’attendais.

Ce petit roman est écrit sous plusieurs points de vue, ce qui m’a plu tout en me laissant un goût d’inachevé sur le palais, de temps à autres. Le premier personnage que l’on suit, c’est August, Auggie, le personnage principal. Ce jeune garçon qui entre pour la première fois à l’école, en classe de sixième. Il est nerveux, hésitant, peu sûr de lui ; c’est qu’il connaît ces regards qui le jugent depuis toujours parce qu’il n’a pas le même visage que tous les autres. Il y a aussi Olivia, dite Via, sa grande sœur qui, elle, entre au lycée. Elle a ses problèmes d’adolescente, des soucis avec ses amies, elle s’efface parce qu’elle sait que son frère a plus besoin d’attention qu’elle-même.

Il y a aussi Jack et Summer, qui côtoient August, ainsi que Miranda et Justin, qui fréquentent Olivia. Tous ensemble, j’ai trouvé qu’ils formaient une jolie ribambelle de personnages dont on aime à découvrir le caractère et leur point de vue sur Auggie et ce poids qu’il porte en tâchant de faire le fier malgré tout. Le style de l’auteur, je l’ai trouvé différent d’un personnage à un autre, j’ai bien apprécié ce petit détail qui fait toute la différence : aucun n’a le même caractère, le même âge, les mêmes aspirations, alors le fait qu’ils ne s’expriment pas de la même façon rajoute un peu de « réalisme » au récit.

Toujours à propos du style en fonction du narrateur, j’ai trouvé que celui d’Auggie, entre les premières pages et les dernières –en sachant que l’histoire s’étale sur une année scolaire-, s’était améliorée. Ca ne paraît pas grand chose, mais je trouve l’attention portée à ce côté-là est louable. Cependant, je me serais passée de toute la partie racontée par Justin ou, du moins, je l’aurais écrite différemment -les majuscules sont inexistantes, et je crois que d’autres choses m’ont frappée, mais le souvenir s’est un peu dissipé depuis. Aussi, je trouve qu’il n’apporte pas forcément grand chose au récit… A la place, j’aurais préféré une partie rédigée du point de vue des parents dont, finalement, on ignore tout.

J’ai tout de même ri, souvent, j’ai aussi eu la gorge qui se serre de temps à autres. Ce roman ne m’a pas fait l’effet que j’espérais, et pourtant tout ce qui se rapporte au harcèlement scolaire me touche, le plus souvent. Mais, pour le coup, ça n’était pas suffisant, trop de choses peu exploitées, bien tentées mais jamais portées jusqu’au bout à mes yeux, des choses qui manquent ou qui sont de trop. Wonder ne m’aura pas laissé un souvenir impérissable… Pour dire, je ne me souvenais plus de la fin qui, maintenant qu’elle se rappelle à moi, me paraît toujours bien trop « hollywoodienne« . Vraiment, cette clôture a tout d’une pure fin stéréotypée de film américain.

Mais, soit ! Il reste un livre que je recommande de lire, ne serait-ce que pour que chacun se fasse son propre avis sur la chose !

Les +
– plusieurs points de vue bien menés
– un sujet rarement abordée dans les romans
– des personnages au demeurant attachants

Les –
– pas de point de vue des parents, pourtant grandement concernés
– un point de vue dont on se serait passé d’un point de vue de grammaire
– une fin trop « hollywoodienne »

test4 extrait

« Je ne suis pas un garçon de dix ans ordinaire, c’est certain.
Oh, bien sûr, je fais des choses ordinaires. Je mange des glaces. Je fais du vélo. Je joue au ballon. J’ai une Xbox. Tout ça fait de moi un enfant comme les autres. Sans doute. Et puis je me sens normal. Au-dedans.
N’empêche, lorsqu’un enfant ordinaire entre dans un square, les autres enfants ordinaires ne s’enfuient pas en hurlant. 
»

livraddict