The Book of Ivy ; Amy Engel.

Fiche d’identité ;

J’ai été écrit par Amy Engel et publié aux éditions Lumen, en mars 2015. Je suis un peu moins de 350 pages à dévorer et, si je t’intéresse, tu me trouveras au rayon jeunesse sur les étagères de la science-fiction. Je suis le premier tome d’une duologie, et la fin de mon histoire est racontée dans The Revolution of Ivy, si jamais tu tombais sous mon charme !
Synopsis ;

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.

J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

Lire la suite

Publicités

U4 : Yannis ; Florence Hinckel

Fiche d’identité ;

J’ai été écrit par Florence Hinckel et publié aux éditions Syros-Nathan, en août 2015. Il est vrai, je suis plutôt récent ! J’ai 401 pages à raconter et, si je t’intéresse, tu me trouveras au rayon jeunesse sur les étagères de la science-fiction. J’ai trois compagnons nommés Stéphane, Koridwen et Jules, ainsi qu’une suite, Contagion, si jamais tu veux jeter un œil !
Synopsis ;

Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout – peut-être qu’il devient fou? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d’assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger…

Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s’accrocher à son dernier espoir: un rendez-vous fixé à Paris…

Lire la suite

La voix du couteau ; Patrick Ness.

Fiche d’identité ;

J’ai été écrit par Patrick Ness et publié chez les éditions Folio, en octobre 2014. Je ne suis pas bien vieux ! Pas bien cher non plus, je coûte un peu moins de neuf euros, dans mon format poche tout du moins, et juste ça pour 544 pages à dévorer ! Ah, aussi, pour information, tu me trouveras au rayon jeunesse, sur l’étagère science-fiction. Mon titre original est The Knife of Never Letting Go, et je suis le premier tome de la trilogie Le Chaos en marche.
Synopsis ;
« C’est l’année de ses treize ans et, dans un mois, Todd Hewitt va devenir un homme. Il est le dernier garçon de Prentissville. Cette ville de Nouveau Monde est uniquement peuplée d’hommes. Depuis longtemps, toutes les femmes et les enfants ont disparu. A Nouveau Monde, chacun peut entendre les pensées des autres, qui circulent en un brouhaha incessant, le Bruit. Nul ne peut échapper au Bruit, nulle part, jamais… »

Lire la suite

C.H.A.R.L.Ex, de Danielle Martinigol.

test
C.H.A.R.L.Ex

Auteur : Danielle Martinigol
Edition : Syros (Soon)
Nombre de pages : 265
Prix : 15.90€
Date de sortie : Mai 2013
Genre : Jeunesse, Science-Fiction
Ma note★★★★ (plutôt 3,5/5)

test3 résumé

C.H.A.R.L.Ex est une jeune Cyber Humaine Améliorée entraînée pour intervenir sur des planètes en conflit avec la Confédération des Mondes Humains. Mais alors qu’elle est envoyée sur Terhyd, une planète rebelle où pousse une herbe rouge dévastatrice, elle subit juste avant l’atterrissage l’attaque d’un satellite-tueur qui la prive d’une partie de sa mémoire. Assistée de deux nanêtres – des nuages de nanomachines ayant pris la forme d’un petit garçon et d’un chien -, Charlex va de surprise en surprise sur cette planète inconnue en grand danger écologique. Quelle est sa vraie mission ?

test2 avis

Je ne suis pas une adepte du genre science-fiction, n’ayant pas d’attrait particulier pour tout ce qui touche à la technologie avancée, les autres mondes etc. Pourtant, lorsque j’ai lu le résumé de ce livre, je n’ai pas pu m’empêcher de l’ajouter à ma wishlist. Et, lorsqu’il a été sélectionné pour le prix de lecture Tout en Hauteur de ma région, et que le CDI de mon lycée l’a reçu en triple exemplaire, je n’ai pas résisté à l’emprunter, et j’ai illico entamé ma lecture… Et je ne l’ai plus lâchée !

On découvre Charlex -prénom attribué de par l’acronyme qui signifie Cyber Humaine Améliorer pour Résister dans les Lieux Extraterrestres– une jeune fille de 15 ans presque 16, qui, dés la première phrase du livre, se fait tuer. Elle se réveille ensuite, amnésique. On entre directement dans le vif du sujet, on entre aussitôt dans le livre, et on le dévore sans pouvoir s’interrompre. J’avoue avoir eu un peu de mal à suivre avec les noms de gouvernements et autres donnés (CSM, Genarmy etc) et les personnages (alliés, ennemis ? Pourquoi ce retournement ?). Je m’y suis vite perdue, mais je pense être certainement passée à côté, n’étant en plus pas une habituée du genre ça ne m’a pas aidée ! Ça ne m’a toutefois pas énormément dérangée dans ma lecture, grâce aux personnages.

Et quels personnages ! Charlex, cet être modifié qui ne sait pas tout à fait ce, ni qui elle est : humaine ? robot ? La barrière entre les deux est faible, et c’est ce qui crée la complexité de son caractère : elle agit, pense, doute, renonce, comme une être humaine, alors que les souvenirs qui lui reviennent peu à peu sont des ordres tellement ancrés en elle qu’ils l’ont programmée telle une machine à tuer. Elle ne sait sur quel pied danser, et on prend plaisir à la voir évoluer tout au long du récit.

Il y a Colas et Auxy, autrement dit Collaborateur et Auxiliaire, qui sont des nanêtres, aka des robots qui se doivent d’accompagner Charlex au long de son aventure, et qui ont respectivement une forme de petit garçon et de chien. Je les imaginais tellement mignons ! Même s’ils ont fini par m’agacer au bout d’un moment, et j’étais contente qu’elle les désactive. Mais encore plus qu’elle les réactive, parce que mine de rien, ils nous manquent quand ils ne sont plus là, même si ce n’est que sur une courte durée.

Un autre personnage qui m’a marquée est Fariziane. Elle est secondaire, mais quelque chose en elle m’a rappelée Trash, de La ballade de Trash, un livre qui m’a bouleversée. Parce que Fariziane est à la tête d’une sorte de gang, on la respecte, elle est combative, elle a un fort caractère, mais aussi de l’honneur. Elle a au moins la chance de ne pas subir une fin tragique…

J’aurais voulu Sesto plus travaillé par contre, je le trouve un peu… vide. J’aime bien son côté cynique, un brin hautain, mais en même temps il… lui manque quelque chose. Je trouve la romance entre Charlex et Sesto plutôt bien menée, bien qu’un chouïa cliché peut-être sous certains aspects, mais j’aime le fait qu’elle ne soit jamais dite ni montrée explicitement. Tout reste dans l’implicite : on sait, mais on ne dit rien.

J’ai aussi trouvé le dernier chapitre un peu trop précipité, les choses paraissent trop simples. On espérait cette fin là, mais pas comme ça. C’est dommage, ça m’a un peu freinée dans mon engouement pour ce livre. Par contre, les dernières phrases sont vraiment belles, je trouve. Le livre se termine sur un dialogue magnifique et lourd de sens qui pourrait à lui seul résumer le livre !

Bref, je pense tenter d’ici peu l’expérience de la science-fiction, parce que cette lecture m’a charmée ! Je pense lire Les oubliés de Vulcain, de la même auteure et auquel on fait plus d’une fois référence dans C.H.A.R.L.Ex, puisqu’elle décrit d’ailleurs Charlex comme la « petite soeur » de Charley -personnage des oubliés de Vulcain- dans ses interviews !